Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Kiwihug 9ul9h8zabc0 unsplash

Kiwihug/Unsplash

Le mystère de l’Église (première partie)

Le Mystère Des Siècles – Chapitre 6

La suite provenant de Le mystère d’Israël (dixième partie)

Peut-être que le plus grand mystère de tous ne semblera pas, à première vue, en être un pour la plupart des lecteurs de ce livre. La raison en est que les véritables rôle et signification de l’Église sont aussi peu compris que la Bible elle-même. La révélation de ce mystère pourrait être une vérité choquante. L’exacte vérité sur l’Église, la raison de son origine et son rôle sont restés cachés, même au monde qui professe d’être chrétien.

Ceci est inextricablement lié à l’Évangile de Jésus-Christ. C’est un fait, à stupéfier l’esprit du lecteur, que l’Évangile de Jésus-Christ ne fût pas proclamé au monde, de l’an 50 de notre ère jusqu’à l’an 1953. L’apôtre Paul prédit cela quand il déclara : « Si notre Évangile est encore voilé, il est voilé pour ceux qui périssent, pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l’intelligence, afin qu’ils ne voient pas briller la splendeur de l’Évangile de la gloire de Christ qui est l’image de Dieu » (2 Corinthiens 4 : 3-4). Des millions de gens ont lu ce passage sans saisir sa signification réelle.

L’Église est exclusive au monde chrétien

Le terme « église » ne s’applique qu’à la religion chrétienne. (On estime généralement que le christianisme est la religion qui compte le plus grand nombre d’adeptes au monde.) Les autres religions ont leurs mosquées, leurs synagogues ou leurs temples. Mais l’Église, est-ce un édifice ? Bon nombre de gens le pensent, et cette supposition montre leur ignorance du rôle et de la signification de l’Église. Dans ce chapitre, ce qui nous intéresse, c’est de savoir ce qu’est l’Église. Car, lorsqu’elle est vidée de son mystère, l’Église est d’une importance primordiale pour tous les peuples du monde.

L’Église, fondée par Jésus-Christ, a une énorme signification pour chaque vie humaine ayant jamais existé. Cependant, presque personne n’a jamais connu cette signification.

À l’intérieur même du monde chrétien, l’apostasie, la division et les changements d’époque ont masqué la signification originale véritable, et le rôle qui maintenant est, vraiment, un mystère.

Le mot français église a été traduit de l’original grec ekklesia. Ekklesia signifie « les appelés ». L’Israël de l’Ancien Testament était habituellement désigné par le terme « congrégation ». Dans certaines acceptions, le mot congrégation est synonyme du mot église. Cependant, il y a une différence entre les termes « église » et « congrégation ». La congrégation d’Israël était séparée, en tant que nation. Mais il n’y avait pas d’appelés, spirituellement parlant, dans le sens qui caractérise l’Église du Nouveau Testament.

Ce qui a été caché, par ceux-là mêmes qui enseignent le monde chrétien, est le rôle véritable de l’Église — la raison véritable pour laquelle Jésus-Christ, le second Adam, a fondé l’Église.

Le véritable rôle de l’Église

Je vais d’abord dire dans ce chapitre à la surprise de presque tous les lecteurs de ce livre ce que l’Église n’était pas, et ce qu’elle n’est pas. Ce n’est pas l’intermédiaire par lequel Dieu essaie de « sauver le monde ». Peu de gens s’en rendent compte, mais Jésus ne fit pas de tentatives pour gagner des convertis ou pour inviter les gens à « Lui donner leur cœur » ou à « L’accepter comme leur Sauveur personnel. »

Au contraire, Il « appela » — désigna — douze disciples. Le mot « disciple » signifie étudiant. Jésus enseigna aux douze le véritable Évangile du royaume de Dieu. Cela impliquait tout le dessein de Dieu lorsqu’Il créa la race humaine sur la terre. Cette définition-là a été rejetée et perdue, par Adam, le premier homme créé.

Récapitulons. Dieu est le Créateur et le Souverain suprême de Sa création entière. Il avait placé l’archange Lucifer sur le trône de la terre pour administrer le gouvernement de Dieu. Ce gouvernement de Dieu est basé sur la loi de Dieu. Cette loi de Dieu est un mode de vie — un amour tourné vers l’extérieur.

Le gouvernement de Dieu fut rejeté par Lucifer qui devint Satan, et Satan régna avec le mode de vie opposé — la rébellion, l’égocentrisme et le conflit.

Il fut donné à Adam, le premier être humain créé, l’occasion de recevoir la vie éternelle de Dieu, liée à l’obéissance à Dieu et à la totale soumission à Sa loi et à Son gouvernement. Il aurait pu remplacer Satan sur le trône de la terre. Il rejeta le gouvernement et la voie de Dieu. Satan fut donc laissé sur le trône où il règne encore à ce jour. Adam et la famille humaine furent kidnappés et trompés, au point de vivre selon la voie égocentrique et hostile de Satan. Sur ce, Dieu ferma l’accès à l’arbre de vie et à Son Saint-Esprit, jusqu’à ce que Jésus-Christ, le second Adam, conquière et remplace Satan sur le trône de la terre. À Sa Première venue, en tant que l’humain Jésus, le Christ vint, non pour s’emparer du trône, mais pour conquérir Satan, pour Se qualifier à le remplacer sur le trône, et pour racheter le monde kidnappé avec Son sang versé.

Alors, pourquoi l’Église ? Le Christ vint aussi pour appeler les sélectionnés et choisis — à partir du monde de Satan — à passer de la voie de Satan à la voie de la loi de Dieu, et à se qualifier pour régner avec Lui quand Il viendra pour remplacer Satan sur le trône de la terre. Les appelés dans l’Église le furent non principalement pour le salut et la vie éternelle, mais pour apprendre la voie du gouvernement de Dieu et développer le caractère divin durant cette vie mortelle, dans le présent âge de l’Église.

Sept fêtes annuelles furent données à l’Israël de l’Ancien Testament, et instituées pour toujours. Leur véritable signification est longtemps restée un mystère. Elles décrivent le plan de rédemption de Dieu — le plan divin par lequel Dieu Se reproduit. La Pâque décrit la mort du Christ en paiement de l’amende de l’humain repenti de ses péchés. Les sept jours de la Fête des Pains sans levain décrivent l’Église sortant du péché, tout comme Israël sortit d’Égypte. La Pentecôte, appelée à l’origine la Fête des prémices, décrit l’Église comme la première à être engendrée, et ses membres les premiers à naître comme enfants de Dieu durant l’âge de l’Église. La Fête des Trompettes décrit la seconde venue du Christ qui montera sur le trône, et gouvernera toutes les nations. Le Jour des Expiations décrit la mise à l’écart de Satan. La Fête des Tabernacles décrit le règne de mille ans sous la direction du Christ et des enfants nés de Dieu. Le Dernier Grand Jour décrit le jugement final qui sera couvert au chapitre sept. Retournons, maintenant, au sujet de ce chapitre, l’Église.

L’institution de l’Église

Qu’est-ce que l’Église ? Pourquoi l’Église ? L’institution de l’Église, à la première mention, ne devrait pas être un mystère. Le monde moderne de l’Ouest tient pour acquis l’existence des Églises — comme faisant partie de la vie civilisée du monde.

Pourquoi l’institution de l’Église dans le monde ?  — Pourquoi a-t-elle commencé, et dans quel but ?

Si vous posez la question aux gens du monde non-chrétien où d’autres religions sont acceptées vous n’aurez probablement pas de réponse. Ils en savent peu sur l’Église. Les gens des régions plus modernes et libérales, de traditions chrétiennes, diraient probablement que l’Église existe simplement comme un remontant affectif, ayant une influence psychologique sur ceux qui n’ont pas embrassé la théorie de l’évolution comme l’ont fait les plus hautes sphères de l’éducation.

Si vous posez la question à ceux qui suivent une des dénominations chrétiennes évangéliques, ils vous diraient probablement que l’Église est l’instrument de Dieu dans Son effort de sauver le monde du feu éternel d’un enfer. Ces gens affirment que l’Église est une sorte de centre de salut pour l’âme afin que les gens soient « sauvés ». Si l’Église n’existe qu’en tant qu’intermédiaire pour « sauver les gens », alors, je demande par quel moyen Dieu essaya de sauver les gens avant que le Christ ne fonde l’Église ? Jésus n’apparut que quatre mille ans après Adam et le péché originel. Si Dieu essaie, et a essayé, de convertir le monde, quel moyen a-t-Il utilisé durant ces quatre mille ans entre Adam et le Christ ? Comme nous l’avons vu au chapitre 3, Dieu ferma l’accès à l’arbre de vie à la fondation du monde. Le Saint-Esprit et le salut furent enlevés au monde durant toutes ces années.

Mais au vu des faits révélés par Dieu Tout-Puissant dans Sa Parole, faits couverts dans les chapitres précédents, toutes ces suppositions sont fausses. Elles ne font que porter un bruyant témoignage à ce qui est exprimé dans Apocalypse 12 : 9 à savoir que le monde entier a été séduit par Satan le diable. L’esprit des gens a été aveuglé à la vérité sur le Dessein de Dieu pour l’humanité, comme le déclare 2 Corinthiens 4 : 3-4.

L’existence de l’Église devient alors, à coup sûr, un mystère pour presque chacun sur cette terre.

Les nouvelles concernant certaines Églises apparaissent fréquemment dans les journaux ou sont entendues sur les ondes. Les gens pensent à une église dans quelque localité proche ou peut-être à quelque dénomination dont on parle dans les nouvelles, mais le fait de son existence ne se trouvera pas être un mystère pour l’esprit. Mais quand nous demandons :  — pourquoi les Églises existent ?  — comment l’Église, en tant qu’institution, vint à paraître ?  — quelle est la raison ou le but de son existence ?  — cela fait-il une différence si on appartient à une église, et à une église en particulier ? alors, vraiment, cela devient un mystère. L’individu moyen n’a pas de réponse.

Les faits de l’origine de l’Église et son rôle sont révélés dans ce livre de mystère — la Sainte Bible. Éclaircir ce mystère requerrait plus de pages dans ce livre que tout autre sujet.

La suite sur Le mystère de l’Église (deuxième partie)

Fr Moa