Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Fas khan fg 6h0urdos unsplash

Fras Khan/Unsplash

Le mystère du royaume de Dieu (dixième partie)

Le Mystère Des Siècles – Chapitre 7

La suite provenant de Le mystère du royaume de Dieu (neuvième partie)

Un gouvernement prévu dès le début

Nous en venons maintenant à une vérité merveilleuse.

Nous allons pouvoir prendre connaissance de la planification, de la préparation et de l’organisation du gouvernement parfait de Dieu.

Il ne se trouvera point de politiciens incompétents, ambitieux et égoïstes, cherchant à se saisir des rênes de la puissance gouvernementale par le biais de méthodes politiques trompeuses. De nos jours, on demande parfois aux gens de voter pour élire à un poste officiel des individus dont on ne sait presque rien, et dont on exagère considérablement les qualifications. Dans le gouvernement divin, qui sera bientôt instauré, tous ceux qui occuperont des postes de responsabilités auront été mis à l’épreuve et soumis à des tests ; ils auront été formés, auront acquis de l’expérience et se seront qualifiés selon les critères de Dieu. Ce fait illustre bien le rôle de l’Église, et sa nécessité. La tâche de celle-ci ne se limite pas à convertir les « prémices »—à conduire au salut ceux qui sont appelés du milieu du monde, et placé au sein de l’Église—mais à préparer et à former les appelés pour des postes importants dans le Royaume, pour l’époque où l’humanité, dans son ensemble, pourra être sauvée.

Dieu a prévu depuis longtemps que Son gouvernement régnerait ici-bas. Il déclara en substance, à Adam et à Ève, ainsi qu’à leurs descendants : « Allez ! Formez vos propres gouvernements, créez vos propres dieux et religions tirés de votre imagination, développez vos propres connaissances et vos structures éducatives, planifiez vos systèmes sociaux. En d’autres termes : Fondez votre propre civilisation ! »

Dieu, en prononçant contre l’homme la sentence qui consistait à être coupé de Lui pendant six mille ans, se réservait la prérogative d’appeler un certain nombre d’individus—choisis par Lui, dans le cadre de Son projet—qui rempliraient une tâche spéciale, et qui seraient en contact avec Lui. Au cours de cette période, Dieu a préparé Sa civilisation millénaire, dans tous ses aspects—gouvernementaux, éducatifs et religieux.

Tout a commencé avec Abraham.

À son époque, il ne se trouvait sur la Terre qu’un seul homme plein de caractère, mais dans le même temps humblement et totalement soumis, et obéissant, à Dieu—obéissant à Ses lois, à Ses directives et à Son gouvernement. Cet homme, c’était Abraham.

Dieu commença à former des hommes pour occuper des postes clefs dans le monde à venir, en commençant par Abraham. Celui-ci vivait dans la civilisation la plus « avancée », la région la plus prospère et, de l’avis de tous, la plus agréable.

Dieu dit à Abraham (qui s’appelait alors Abram) : « Va-t’en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai » (Genèse 12 : 1).

Il n’y eut pas de discussion. Abraham ne répondit pas : « Mais pourquoi ? Pourquoi devrais-je abandonner tous les plaisirs que m’offre cette civilisation florissante, abandonner ma famille et mes amis ? » Il ne chercha ni à discuter ni à remettre à plus tard sa décision.

La Bible indique tout simplement : « Abraham partit » (verset 4).

Abraham passa à travers de rudes épreuves. Mais après sa mort, Dieu dit : « ... Abraham a obéi à ma voix, et... il a observé mes ordres, mes commandements, mes statuts [relatifs au gouvernement] et mes lois » (Genèse 26 : 5).

Abraham subissait une formation pour un poste élevé dans le gouvernement divin qui va bientôt régner sur le monde. Il croyait en ce gouvernement—en ses statuts et ses lois ; il les respectait fidèlement.

Abraham a reçu les promesses selon lesquelles, par le Christ, le salut de tous les hommes serait rendu possible. Abraham est appelé le père de tous les croyants (Galates 3 : 7). Aux gentils de Galatie, l’apôtre Paul a écrit : « Si vous êtes à Christ, vous êtes donc [vous, païens convertis] la postérité d’Abraham, héritiers selon la promesse » (Galates 3 : 29). Au verset 16, il est écrit : « Les promesses ont été faites à Abraham et à sa postérité [son descendant—Christ] ».

Dieu commençait déjà à préparer Son Royaume, à former un personnel qualifié pour remplir des fonctions dans la civilisation divine. Lorsque Abraham prouva son obéissance, Dieu bénit les efforts du patriarche, et lui permit de devenir prospère. Il lui donna la connaissance pour gérer sagement les grandes richesses reçues, et diriger un grand nombre d’employés.

Isaac fut éduqué par un père qui craignait Dieu, qui obéissait aux voies et au gouvernement divins. Il devint héritier avec son père Abraham. Lui aussi apprit l’obéissance, et fut formé pour régner sur un grand nombre de personnes.

Ensuite naquit Jacob, qui possédait un riche héritage. Il fut éduqué de la même façon que Abraham et que Isaac. Bien que son beau-père l’ait trompé et qu’il ait tiré profit de lui, néanmoins, Jacob devint prospère. Lui aussi, comme ses pères, avait la nature humaine ; tout comme Abraham et Isaac, il a commis des erreurs. Mais il s’en repentit et, avec l’aide de Dieu, il vainquit. Il n’abandonna jamais. Il développa les qualités et le caractère d’un chef. Il devint le père des douze plus grandes nations du monde à venir.

Le modèle d’organisation gouvernementale

Dieu ne nous a pas précisé, en détail, l’organisation de Son super-gouvernement mondial. Toutefois, Il nous en a révélé les grandes lignes. Il nous révèle où se situeront quatorze hautes personnalités (y compris le Christ) et, compte tenu de cela, nous pouvons déduire une bonne partie des structures gouvernementales restantes.

Nous savons qu’il s’agira du gouvernement divin. Le Tout-Puissant—le Père de Jésus-Christ—est le Législateur suprême. Il est le Chef du Christ, et Il est au-dessus de tout. Nous savons que le Christ va devenir le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs, et qu’Il sera à la tête de l’Église et de l’État, qui seront unifiés sous Sa direction.

Nous savons que David, qui fut jadis roi sur l’ancien Israël, sera roi sur les douze nations formées par les descendants de ces mêmes tribus. Nous savons que les douze apôtres, siégeant sur un trône, seront chacun, roi sur une de ces grandes nations descendant des tribus d’Israël.

Il s’agira d’un gouvernement fonctionnant à partir du sommet, depuis le haut jusqu’en bas. Il y aura une chaîne d’autorité bien définie. Personne ne sera élu par le peuple. Les êtres humains—les mortels—ont prouvé qu’ils sont incapables de juger les qualifications, et qu’ils ne connaissent pas les pensées secrètes, le cœur, les intentions et les aptitudes des uns et des autres. Tous ceux qui rempliront des fonctions quelconques seront divinement désignés. Tous ceux qui occuperont des postes d’autorité dans le gouvernement divin seront des êtres immortels, des saints ressuscités, nés de Dieu, et non plus des êtres faits de chair et de sang.

Si nous gardons ces détails présents à l’esprit—sachant que Abraham est le père de tous ceux qui appartiennent au Christ, et qui sont héritiers des promesses—on comprend aisément que Abraham recevra, dans le royaume de Dieu, un poste d’autorité plus important que celui de David, et qu’il sera établi sur Israël et sur les gentils. Abraham est le « père » de tous les convertis—gentils autant qu’Israélites.

De plus, la Bible utilise fréquemment l’expression : « Abraham, Isaac et Jacob », groupant ainsi ces trois patriarches comme une équipe, et les appelants « les pères ». Les promesses, en effet, furent également faites à Isaac, puis à Jacob dont le nom fut changé en Israël.

Ce que les Écritures nous montrent clairement, c’est que Abraham, Isaac et Jacob travailleront en tant qu’équipe, au sommet du gouvernement divin, Abraham en étant le responsable principal, directement sous les ordres du Christ. Jésus Lui-même déclara que Abraham, Isaac et Jacob feraient partie de ce glorieux royaume (Luc 13 : 28).

Joseph, quant à lui, se qualifia d’une façon toute particulière. Nous en parlerons plus loin.

La suite sur...

Fr Moa