Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

190404 satellite istock 509092256

iStock.com/3DSculptor

Les armes laser au Xinjiang—les armes anti-satellites futuristes de la Chine

Les images satellites Open source montrent des installations en Chine capables de mener des guerres futuristes

Les canons laser de style Star-Wars et les pistolets phaseurs de Star Trek sont peut-être des armes de science fiction, mais la Chine fait des progrès vers de telles technologies d'armements aussi futuristes.

Le site de nouvelles indien The Print a publié un article du colonel à la retraite Vinayak Bhat, qui met en lumière les progrès militaires récents. Les images satellites Open source dans l'article montrent l'expérimentation de la Chine avec des armes à impulsions électromagnétiques et des générateurs à impulsions mobiles, ayant pour but de perturber et de rendre inopérants les appareils électroniques de l'ennemi.

Ce qui est mis en valeur le plus notablement dans l'article est une photo satellite d'une installation d'armement à énergie dirigée (d.e.w.) dans la province de Xinjiang au nord-ouest de la Chine. Le colonel Bhat, un analyste d'imagerie satellite, a expliqué la signification importante de ces armes futuristes.

L’installation de d.e.w. au Xinjiang abrite plusieurs bâtiments avec des toits coulissants, en dessous desquels sont installés des « canons laser ». Alimentés avec des données provenant d'installations de repérage par satellite, M. Bhat a écrit que ces d.e.w. peuvent être « utilisés individuellement ou conjointement les uns avec les autres, en fonction de l’effet souhaité sur le satellite cible—ils peuvent être éblouis, désactivés ou détruits par des lasers à forte intensité provenant de ces d.e.w. au sol. »

Bien que cette technologie laser destructrice soit encore largement expérimentale, l’estimation du colonel Bhat confirme un rapport publié par l’Agence des renseignements de la défense des États-Unis en février 2019. Le rapport indique que « la Chine semble travailler à la poursuite des armes laser pour perturber, dégrader ou endommager les satellites et leurs capteurs et peut-être elle possède déjà une capacité limitée à utiliser ces systèmes laser contre des détecteurs de satellites. »

Le rapport poursuit en disant : « La Chine mettra probablement au point une arme au laser basée au sol qui peut contrer les détecteurs spatiaux en orbite basse d'ici 2020, et d'ici le milieu des années 2020, elle pourrait mettre au point des systèmes de plus grande puissance qui étendront la menace aux structures de satellites non optiques. » Si les systèmes d.e.w. de la Chine dans le Xinjiang sont déjà opérationnels, ils sont en avance sur le calendrier.

En 2007, la Chine a mis hors d'état de marche un satellite météorologique à plus de 500 miles (environ 830 km) au-dessus de la surface terrestre avec un missile à plusieurs étages, prouvant sa capacité de détruire des satellites en orbite rapprochée. En 2013, la Chine a fait la démonstration d'une capacité élargie de presque 20,000 miles (environ 33,000 km) utilisant un missile à ascension directe.

La Chine est parmi quelques rares nations (les autres sont les États-Unis, la Russie et, plus récemment, l’Inde) capables de cibler des satellites avec des missiles anti-satellites.

Ces armes sont très coûteuses. La recherche et le développement de la technologie anti-satellite d.e.w. d'autre part, bien qu'onéreux en soi, fournirait à l'armée chinoise des « munitions gratuites » pour détruire ou endommager les satellites ennemis (sauf, bien entendu, le coût de l'énergie requis pour opérer de tels armements).

En plus des avantages financiers, les d.e.w. peuvent interférer avec les satellites sans être perçus comme aussi menaçants, ou même aussi traçables que des missiles. Un article de Lee Billings dans le Scientific American intitulé « Sommes-nous sur le pied de guerre―dans l'espace ? » déclarait : « Un ennemi pourrait faire exploser nos satellites avec des missiles de façon provocante, mais les responsables et la technologie doivent aussi se préparer à des tactiques de neutralisation plus subtiles et sournoises qui paraissent inoffensives à première vue. ... Les lasers, eux aussi, pourraient être utilisés pour paralyser temporairement ou endommager de façon permanente les composants d'un satellite, en particulier ses capteurs délicats. »

Le Centre d'études stratégiques et internationales (csis) a publié une évaluation de la menace spatiale en avril 2018. L'évaluation déclare : « Des armes anti-espace non cinétiques, telles que les lasers, les micro-ondes à haute puissance, et les armes à impulsions électromagnétiques, peuvent avoir des effets physiques sur les satellites et les stations au sol sans établir de contact physique. Ces attaques opèrent à la vitesse de la lumière et dans certains cas, peuvent être moins visibles pour les observateurs tiers et plus difficiles à attribuer. »

L'Inde a pris note de la nouvelle technologie de la Chine, et le reste du monde devrait en faire autant ! La puissance grandissante de la Chine est une tendance que la Trompette surveille attentivement, parce qu'elle est liée à l'alliance « des rois de l’Orient » prophétisée dans Apocalypse 16 : 12.

Dans son article de 2014 « Vladimir Poutine est le prince de Rosh prophétisé », le rédacteur en chef de la Trompette Gerald Flurry examine ce que la Bible dit au sujet de cette alliance asiatique. Il a écrit :

Vers l'an 90 après J.-C., l'apôtre Jean a enregistré une prophétie étonnante : « Le nombre des cavaliers de l'armée était de deux myriades de myriades : j'en entendis le nombre » (Apocalypse 9 : 16). Cela signifie une armée de 200 millions d'hommes ! C'est plus de gens que ceux qui étaient vivants dans le monde quand cette prophétie a été enregistrée. Ceci est une prophétie du temps de la fin que nous sommes certains de voir s'accomplir très bientôt.

La Bible nous donne certains détails importants au sujet de cette armée, la plus grande jamais assemblée sur Terre. Elle nous dit quelles nations vont contribuer à ses soldats. Elle montre qu'elle inclura les forces combinées de plusieurs nations asiatiques. Elle se réfère à cette confédération asiatique comme étant les « rois de l’Orient » (Apocalypse 16 : 12). ...

Une prophétie dans Ézéchiel 38 nous donne certains de ces détails importants. « La parole de l'Éternel me fut adressée, en ces mots : Fils de l'homme, tourne ta face vers Gog, au pays de Magog, ... »

Les érudits sont généralement d'accord que « Gog » est la Russie, et que le « pays de Magog » inclut la Chine.

La technologie avancée anti-satellite de la Chine et son immense population seront déterminante pour augmenter la puissance de ces rois de l’Orient qui contribueront à cette armée inimaginable de 200 millions hommes.

Notre article Le grand « marché des nations » explique que la Chine et d'autres rois de l'Orient seront temporairement alliés avec les nations d'Europe qui composent le roi du Nord. Cette alliance sera dirigée principalement contre l'Amérique.

Ésaïe 59 montre qu'une partie de ce siège des États-Unis pourrait inclure des attaques contre nos satellites militaires ! « C'est pourquoi l'arrêt de délivrance est loin de nous, et le salut ne nous atteint pas ; Nous attendons la lumière, et voici les ténèbres ; la clarté, et nous marchons dans l'obscurité. Nous tâtonnons comme des aveugles le long d'un mur. Nous tâtonnons comme ceux qui n'ont point d'yeux ; Nous chancelons à midi comme de nuit. Au milieu de l'abondance nous ressemblons à des morts » (Ésaïe 59 : 9-10).

Dans son récent article concernant l'attaque réussie d'un satellite par l'Inde, l'auteur Jeremiah Jacques de la Trompette a attiré l'attention sur cette même prophétie. « Ceci est vrai dans un sens spirituel. Il est clair aujourd'hui que les États-Unis sont aveugles spirituellement. Et la vision qui est absente dans cette prophétie pourrait aussi inclure des types physiques, y compris celle qui est assurée par les satellites américains. »

L'évaluation par le csis des menaces pesant sur l'infrastructure spatiale militaire américaine se référait à un incident en 2006, lorsque des satellites d'imagerie américains ont été éblouis par des lasers chinois. Le rapport indique que, bien que ces lasers ne fussent pas conçus pour endommager les satellites, « l'incident démontre que la Chine détient l'essentiel de la technologie nécessaire pour mettre en œuvre une capacité opérationnelle pour éblouir ou aveugler un satellite ; et les experts croient que la Chine va continuer à travailler sur le développement efficace de systèmes laser puissants et précis. Comme l'a expliqué un expert chinois, ‘il n'existe aucun obstacle fondamental majeur pour empêcher la Chine d'obtenir finalement un système d'armes à énergie dirigée efficace... le seul obstacle fondamental à l'apprentissage de ces éléments abstraits et à la mise au point d'une arme efficace est l'effort—le temps, la volonté et le financement’ ».

M. Flurry a identifié la dépendance militaire américaine à la technologie informatique—dont les satellites jouent un rôle important—comme le « talon d’Achille » de la nation . Aussi puissante que l'armée américaine l'est, si ses satellites devaient être mis hors-service ou détruits, l’armée deviendrait littéralement « aveugle, tâtonnant en plein jour comme de nuit ». Les systèmes de navigation tomberaient en panne, les missiles de précision seraient laissés sans objectifs, et les communications à longue distance serraient sévèrement entravées.

La capacité anti-satellite de la Chine pourrait être d'abord dirigée contre les États-Unis, mais ce ne sera pas sa seule cible. L'alliance de la Chine avec l'Europe est fragile. La Bible indique clairement qu'après la chute de l'Amérique, de la Grande-Bretagne et d'Israël aux mains de l'Europe, l’Union européenne se retournera contre les rois de l'Orient avec une attaque préventive. L'Orient contre-attaquera alors l'Europe avec une frappe dévastatrice (Daniel 11 : 44-45 ; Jérémie 50 : 14-15, 41-42 ; Apocalypse 18 : 5-6).

Pour comprendre plus en détail les prophéties de la Bible sur la Chine et ses alliés, lisez notre brochure gratuite, Il avait raison. 

Fr Hwr