Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

W1siziisijiwmjevmdyvmjuvntgxohy3chkydf8ymtazmtffq3j5chrvx0dldhr5sw1hz2vzxzkxota3odyzmc5wbmcixv0?sha=81c4fa09687c8f08

CHESNOT/GETTY IMAGES

Les crypto-monnaies et la prophétie biblique

Notre monde change rapidement, mais la prophétie biblique révèle où nous nous dirigeons.

Bitcoin a été appelé la monnaie des anarchistes. Beaucoup pensent que les crypto-monnaies numériques comme celle-ci pourraient faciliter un monde financier indépendant des banques centrales et des grands gouvernements. Mais comme vous pouvez vous en douter, les banques centrales et les grands gouvernements ne sont pas intéressés à perdre le contrôle de la finance au profit des monnaies numériques—en particulier lorsqu'ils peuvent utiliser des monnaies numériques pour accroître leur contrôle.

Le développement des monnaies numériques des banques centrales a commencé. Une enquête de janvier de la Banque des règlements internationaux a montré que sur les 65 banques centrales interrogées, 86 pour cent exploraient l'utilisation des monnaies numériques, et certaines avaient déjà commencé les tests. L’enquête conclut que les banques centrales représentant un cinquième de la population mondiale émettront probablement leurs propres monnaies numériques au cours des trois prochaines années. Nous entrons dans la transition d'un système financier basé sur l’argent en espèces à un système sans espèces.

Le Parti communiste chinois a été le premier grand gouvernement à introduire une monnaie numérique, qui est un signe révélateur. La Banque de France explore l'utilisation de Ripple–XRP comme plate-forme possible pour une monnaie numérique—non seulement pour la France mais pour toute l'Europe. (En 2014, un homme que la Trompette surveille de près, Karl-Theodor zu Guttenberg, a rejoint le conseil consultatif de Ripple.) La crypto-monnaie est l'un des sujets les plus brûlants pour les élites comme Guttenberg à travers le monde. Alors que le bitcoin, dont les origines sont mystérieuses, pourrait être décentralisé, ils sont intéressés à le rendre très centralisé—sous leur propre pouvoir.

Un monde arrive où non seulement des individus mais des nations entières peuvent être exclues du système financier.

Bien que les nouveaux développements apportent beaucoup d'incertitude, la prophétie biblique nous donne un aperçu clair de la direction que prendront ces événements.

Contrôle total et Apocalypse 13

Alors que presque tous les gouvernements du monde ont déjà lancé une suppression massive de la liberté individuelle sous prétexte d'un virus, beaucoup craignent que leur donner encore plus de pouvoir sur leurs transactions quotidiennes invitera la tyrannie. Les résultats préliminaires d'une enquête en ligne menée par la Banque centrale européenne, qui développe une monnaie numérique, montrent que 41 pour cent des personnes interrogées sont les plus préoccupées par la perte de leur vie privée. Seuls 17 pour cent sont préoccupés par le vol d’euros numériques.

La banque centrale affirme que son euro électronique sera un complément à l’argent en espèces. Beaucoup craignent encore qu'une fois l'euro numérique est introduit, le gouvernement pourrait facilement interdire les transactions en espèces. Le gouvernement obtiendrait alors un contrôle total sur les transactions de ses citoyens et une grande partie de leur vie. Sa capacité à percevoir et à augmenter les impôts serait améliorée. Sa capacité à retracer les revenus des groupes d'opposition serait une super-arme politique. Et ses capacités de surveillance, déjà considérables, seraient totales lorsqu'il s'agirait de vos transactions et de tout ce qu'elles révèlent sur vous. Cela pourrait vous contraindre à effectuer certaines transactions et pas d'autres, et cela pourrait restreindre ou désactiver votre capacité de même faire des transactions.

Dans une société sans argent en espèces, le gouvernement pourrait beaucoup plus facilement empêcher le financement d'une organisation terroriste extrémiste, par exemple, et retracer, suivre, attraper et punir les personnes impliquées. Mais que se passe-t-il si une agence gouvernementale décide soudainement que vos opinions font de vous un extrémiste ? Vous n'auriez aucun endroit pour vous cacher.

Ce développement est étonnamment similaire à ce que la Bible décrit dans Apocalypse 13 :17 : une société où « personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom ».

Concernant la « marque de la bête » prophétisée, feu Herbert W. Armstrong nota en 1952 :

La « marque » est quelque chose qui sera très populaire—quelque chose que la majorité des gens sera en faveur, cherchera—que la coutume approuvera comme étant juste—parce qu'aucun homme ne sera autorisé à « acheter ou vendre », à moins qu'il ne reçoive cette « marque ».

Tout le monde veut pouvoir « acheter ou vendre ». En langage courant scripturaire, l'expression « acheter ou vendre » indique plus littéralement être en mesure d'acheter—non pas que les magasins ou ceux auprès desquels on pourrait acheter les nécessités de la vie refuseraient d'accepter l'argent, mais que celui qui refusait la « marque » ne serait pas en mesure d'acheter, ne serait pas en mesure de gagner sa vie, de gagner une paie ou un salaire, ou de se lancer dans les affaires.

La marque de la bête a toujours été l'application catholique du culte du dimanche. M. Armstrong a expliqué qu'un Saint Empire romain ressuscité appliquerait à nouveau cet enseignement religieux—à une échelle que l'histoire n'a jamais vue. Dans une société qui n'utilise que des monnaies numériques, quiconque travaille le dimanche ou observe le vrai sabbat de Dieu pourrait être exclu de l'achat ou de la vente avec le clic d’un bouton.

En fait, le clic d'un bouton pourrait exclure des nations entières du commerce mondial.

Le commerce international et Ésaïe 23

« Les historiens se demandent toujours quel événement a marqué la fin de l'Empire romain », a écrit David Goldman dans le journal Frontier Post. « Certains futurs historiens pourraient choisir le 16 janvier 2021 comme étant le moment fatal pour l'empire américain. »

Ce développement, a noté Goldman, pourrait marquer « le renversement du système de monnaie de réserve qui a prévalu pendant plus de deux siècles, depuis que la livre sterling est devenue l'instrument de réserve préféré du monde et que la Banque d'Angleterre a agi en tant que banque centrale de facto du monde. » (Lisez au sujet de l'importance de ce développement et comment la date à laquelle il s'est produit le relie à Herbert W. Armstrong.)

L'Amérique devrait être grandement préoccupée par ce développement.

Aujourd'hui, la plupart des échanges mondiaux se font en dollars provenant des États-Unis. De nombreux pays détiennent de grandes quantités de cette monnaie en réserve pour effectuer ces transactions, ce qui augmente sa demande et, par conséquent, sa valeur. Mais au fil des ans, les États-Unis sont devenus de plus en plus matérialistes et dépendants de la dette. Le 11 mars 2021, son gouvernement a signé un projet de loi coûtant 1,9 trillion de dollars, ajoutant à sa dette nationale déjà insondable de 28 trillions de dollars.

À l'heure actuelle, le commerce international est encore une entreprise complexe et nécessite d'importants dépôts (en dollars américains) en garantie. Mais les monnaies numériques basées sur une technologie appelée blockchain pourraient simplifier considérablement ces transactions.

« La blockchain permet le suivi des marchandises de l'usine à l'entrepôt, du port au conteneur et à l'expédition, et permet des livraisons juste-à-temps avec des paiements juste-à-temps », a noté Goldman.

Si les gouvernements européens peuvent prendre les devants avec les outils financiers de la blockchain, le monde entier pourrait rapidement changer son orbite vers une monnaie numérique européenne et se passer de la complexité de la détention de dollars en réserve, sans parler de la peur de l'échec inévitable du dollar.

La Bible prophétise qu'un géant économique européen centrera le commerce mondial autour de lui. Le livre d'Ésaïe prédit que l'Europe deviendra le « marché pour les nations » (Ésaïe 23 : 3 ; traduction selon la version New King James). Il révèle également qui sera compté comme ses principaux alliés.

Dans son livret gratuit Isaiah's End-Time Vision ( Ésaïe : sa vision du temps de la fin – Disponible en anglais seulement), le rédacteur en chef de la Trompette Gerald Flurry explique les prophéties bibliques selon lesquelles l'économie mondiale sera dominée par trois blocs de pouvoir à la fin des temps : Tyr, Tarsis et Kittim. Tyr, explique-t-il, représente le centre commercial de l'Union européenne moderne ; Tarsis est le Japon moderne et peut également faire référence à l'Amérique latine ; Kittim est la Chine moderne. Ésaïe 23 : 1-3 dit que les marchands de Tarsis pleureront lorsque Tyr sera renversé. Cela montre que le Japon et la Chine seront dans un partenariat économique étroit avec un super-État européen dirigé par l'Allemagne. Comme l'explique M. Flurry dans « L'Amérique est assiégée économiquement » l'Amérique latine jouera également un rôle crucial dans l'accomplissement de cette prophétie.

Mais la prophétie montre également que les peuples anglophones, descendants modernes des anciens Israélites, sont absents de cette alliance commerciale. Cela correspond à de nombreuses autres prophéties qui font référence à un siège économique contre l'Amérique et d'autres nations. Jérémie 21 : 9 fait référence aux « Chaldéens qui vous assiègent », une référence à l'Allemagne moderne. (Demandez Les Anglo-Saxons selon la prophétie , par Herbert W. Armstrong, pour comprendre la « clé maîtresse » qui dévoile la prophétie biblique : les identités bibliques des nations modernes.)

Les efforts de la Chine et de l’Europe pour créer un système financier indépendant des États-Unis sont un signe que nous sommes sur le point de voir ces prophéties se réaliser. Pour plus d'informations sur la façon dont l'Amérique pourrait bientôt se trouver exclue du commerce international, lisez « La technologie « blockchain » bloquera-t-elle les États-Unis d’Amérique ? »

Comment cela pourrait se dérouler

Alors que la Chine et l'Europe accroissent leurs échanges commerciaux entre eux, elles complotent activement pour faire tomber la superpuissance américaine. Une fois que le dollar américain s'effondrera, les États-Unis tomberont dans de grandes turbulences économiques. Cela déclenchera une crise bancaire à une échelle beaucoup plus grande que « l’Harmaguédon » économique, évité de justesse en 2008. M. Armstrong a noté qu'une crise financière aux États-Unis « pourrait soudainement inciter les nations européennes à s'unir en tant que nouvelle puissance mondiale, plus grande que l’Union soviétique ou les États-Unis ».

M. Armstrong a fondé cette prophétie sur Apocalypse 17 : 12-13 : « Les dix cornes que tu as vues sont dix rois, qui n'ont pas encore reçu de royaume, mais qui reçoivent autorité comme rois pendant une heure avec la bête. Ils ont un même dessein, et ils donnent leur puissance et leur autorité à la bête. » Dix dirigeants sont prophétisés pour unir un empire européen dirigé par l'Allemagne. À ce stade, l'UE aura probablement déjà institué une monnaie numérique, principalement utilisée pour faciliter le commerce international. Mais une grande crise bancaire peut forcer les pays européens à interdire totalement les espèces pour imposer la force et l'unité économiques. Cela donnerait à la Banque centrale européenne un avantage majeur.

Un euro numérique et la suppression de l’argent en espèces verrouilleraient tout le monde avec la BCE. Les retraits à la banque deviendraient impossibles. Des taux d'intérêt négatifs à grande échelle deviendraient réalité et forceraient les dépenses publiques. Cela donnerait à l'Europe la capacité de renaître des cendres d'une crise bancaire massive.

Le Dr Thorsten Polleit de l’université de Bayreuth a noté la réalité d’un euro numérique. « Personne n'a à craindre que leurs soldes détenus dans une banque commerciale puissent être perdus si la banque fait faillite et que le fonds de protection des dépôts échoue », a-t-il déclaré. « Si un euro numérique est accepté publiquement, le scénario de l'effondrement des banques commerciales de l'euro devient peu probable ; le système monétaire et de crédit en euros serait plus que jamais soutenu par la toute-puissance de la BCE. »

Dans une crise suffisamment importante, le gouvernement peut également décider d'appliquer une semaine de travail de six jours. La législation européenne a déjà désigné le dimanche comme le premier jour de repos dans un tel scénario. Les personnes ne respectant pas cette loi pourraient être pénalisées et même exclues du système financier. Cette évolution conduirait alors à un contrôle total de l'État qui commence en Europe et qui se propagera bientôt à l'échelle mondiale. Bientôt, la « marque de la bête » pourrait être imposée aux nations du monde entier.

Pour l'instant, nous ne voyons seulement « qu'au travers d'un verre, obscurément » comme l'a déclaré l'apôtre Paul. Mais Dieu nous a donné des prophéties bibliques pour que nous puissions « veiller et prier » (Luc 21 : 36). Alors que ces événements se déroulent, les disciples de Jésus-Christ doivent non seulement se rapprocher de Dieu, mais aussi avertir le monde de ce qui les attend (Apocalypse 10 : 11). Dieu ne révèle la prophétie biblique qu'à son apôtre de la fin des temps qui proclame ce message d'avertissement et la bonne nouvelle du Royaume de Dieu à venir.

Si vous voulez en savoir plus sur ces fascinantes prophéties et ce qu'elles signifient pour chacun de nous individuellement, demandez un exemplaire gratuit de Isaiah's End-Time Vision ( Ésaïe : sa vision du temps de la fin – Disponible en anglais seulement), par Gerald Flurry.

Tb Ad Fr