Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Be%20not%20afraid

Nicolas Asfouri/AFP/Getty Images

Ne craignez point

Suleimani, Netanyahu, Gantz, Johnson, Poutine, Xi, la famille royale britannique, l'extrême droite allemande. L’escalade en Syrie. Les incendies en Australie. Au cours des premiers mois de l'année, notre monde était déjà en train de changer rapidement. Pourtant, ces événements semblent être des souvenirs lointains. Le monde a vraiment changé avec les mesures draconiennes du gouvernement face au coronavirus qui a paralysé leur propre économie—et les droits que leurs citoyens pensaient avoir.

Mais même l'oppression (en cours) du coronavirus semble étrangement éloignée. Beaucoup plus douloureusement immédiat est le déclenchement des manifestations, des émeutes, des pillages, des incendies et de la violence dans des dizaines de villes américaines et l'attaque directe coordonnée, soutenue et plus vaste contre la société, la culture et l'histoire américaines. Les activistes qualifient la plupart de l'Amérique, du passé et du présent, de raciste.

Comme mon père l'a dit, ce n'est évidemment pas une protestation spontanée et sérieuse contre les préjugés raciaux : c'est une révolution en cours. Beaucoup de personnes différentes avec des motivations différentes sont unies dans la haine—unies non pas dans ce qu'elles veulent construire, mais dans ce qu'elles veulent détruire : le dirigeant du gouvernement américain et le système de gouvernement américain lui-même. En fait, ils tentent ouvertement de détruire des institutions encore plus fondamentales que le gouvernement constitutionnel américain. Ils détruisent les principes des droits individuels, de l'État de droit, de la police, du leadership masculin, même la structure actuelle de la famille elle-même. Ce qu'ils visent sont les derniers vestiges de l'héritage biblique américain : toute reconnaissance persistante de Dieu, l’esprit favorable envers la Bible, les concepts fondamentaux du bien et du mal, la responsabilité individuelle, la relation entre mâle et femelle, même l’existence des termes, mâle et femelle.

Nous sommes en juin 2020. Vous vivez dans un monde différent. Vous pouvez sentir la haine. Et la peur.

La réaction surprenante, presque synchronisée à cette insurrection socialiste, a été que des journalistes, des acteurs, des commentateurs, des athlètes, des professeurs et même des sociétés font preuve d’un empressement inhabituel ou excessif pour démontrer à quel point ils sont « antiracistes ». Certaines personnes ont essayé de s'exprimer : dans les 24 heures environ, elles se confondent en excuses craintives et suppliantes une après l’autre : Je suis désolé de ne pas avoir réalisé que j'étais si raciste. Certains ont été licenciés ou réduits au silence. Certains se sont littéralement agenouillés devant la foule. La plupart des gens regardent autour d’eux et demandent : Que s'est-il passé dans le monde ? Ils ne comprennent pas d'où cela vient, mais ils commencent à réaliser que cela va toucher leurs villes, leurs familles.

L'état du monde devient beaucoup plus clair—et beaucoup plus effrayant—lorsque vous réalisez d'où vient cette colère qui fait rage. Il ne provient pas d'une personne, d'un groupe, d'un parti politique, d'une nation ou même d'une idéologie. Nous sommes confrontés à un esprit de haine, produit par un esprit complètement enragé : Satan le diable ! (voir Apocalypse 12 : 9, 12). Le mal est réel, la haine est réelle, et sa source spirituelle est très réelle.

La Trompette est là pour vous dire que ce qui va arriver sera bien pire que ce que les gens n’ont jamais imaginé. Et elle est ici pour vous dire ceci : N'ayez pas peur.

Satan est réel, mais Dieu l'est aussi. Et même lorsque la marée de haine de Satan monte, vous pouvez voir l'intervention de Dieu. Les Américains (et les peuples apparentés, comme les Britanniques) descendaient des anciens Israélites. Alors, tout comme maintenant, Satan détestait cette nation parce que Dieu travaillait avec elle. En ce temps-là, tout comme maintenant, il a tenté d'effacer son existence même. Cette histoire a été préservée dans 2 Rois 14 pendant des milliers d'années—car c'est aussi une prophétie pour notre génération. Remarquez comment Dieu est intervenu pour Israël : Il « les sauva par la main de Jéroboam » (verset 27—version Darby).

Depuis environ quatre ans maintenant, mon père a dit que Dieu utilise le président actuel des États-Unis pour réaliser cette prophétie ! Dans « Sauver l'Amérique de la gauche radicale—temporairement », il écrit, « Donald Trump s'est montré disposé à prendre position là où d'autres ne l'ont pas fait. C'est vraiment quelque chose de le voir résister à ces forces anti-américaines ! »

Pensez-y ! Des milliers de puissants politiciens, des bureaucrates, des maîtres-espions, des professeurs, des milliardaires, des magnats des médias, des journalistes, des influenceurs et autres ennemis, étrangers et domestiques, influencent des millions d'adeptes. Comment pourraient-ils être retenus ? Seul Dieu peut le faire, et Il le fait non seulement par des miracles mais aussi par la main d'un seul homme. Malgré ses défauts, il y a quelque chose dans le caractère de ce dirigeant que Dieu utilise.

Le roi Jéroboam était imparfait. Le juge Josué était imparfait. Le juge Gédéon était imparfait. Le prophète Ézéchiel était imparfait. L'apôtre Paul était imparfait. Il en était de même pour le prophète Jonas, qui a transmis le message de Dieu au cœur du cruel empire assyrien et a également prophétisé à Jéroboam que Dieu était avec lui. Mais Dieu a surmonté une énorme hostilité par la main de ces hommes. Dans le cas de Gédéon, Dieu a en fait rejeté 31 700 (99 pour cent) des soldats de Gédéon et a sauvé Israël par sa main et les 300 hommes avec lui.

Quelle qualité Dieu a-t-il utilisée chez ces hommes ? Le courage.

Winston Churchill a déclaré : « Le courage est à juste titre estimé comme la première des qualités humaines… parce que c'est la qualité qui garantit toutes les autres. »

Vous êtes imparfait. Vous manquez de courage. Comme nous tous. Mais sans cela, la haine satanique—et la violence—vous submergeront.

Comment pouvez-vous remplacer votre crainte par du courage ? Croyez et craignez et obéissez Dieu. Il commande aux vrais chrétiens qui font Son œuvre « d'être forts et de bon courage » et « de ne pas avoir peur » (voir Ézéchiel 2-3 ; Deutéronome 3). Suivez les exemples que Dieu vous donne dans la Bible et faites-Lui confiance pour le courage. Josué a conduit les Israélites dans la Terre promise, et pour la conquérir, cela a pris six ou sept ans, à combattre une ville fortifiée après l'autre.

« Il semble que le Josué du temps de Moïse avait une force exceptionnelle—le courage spirituel (Josué 1 : 5-7) », écrit mon père dans Le message de Malachie. « Dieu lui a ordonné d'utiliser cette qualité—lui montrant combien il en aurait besoin. » Il a poursuivi en écrivant que, parmi ces vrais chrétiens qui se sont détournés de Dieu, « le courage spirituel est peut-être le plus grand besoin. Sans elle, les autres vertus ont peu de valeur ! »

« Voici, j'endurcirai ta face, pour que tu l'opposes à leur face ; j'endurcirai ton front, pour que tu l'opposes à leur front. » a dit Dieu à Ézéchiel (Ézéchiel 3 : 8). À ce sujet, mon père écrit dans son livre sur Ézéchiel : « Dieu promet de faire de nous les chrétiens les plus résistants de la Terre ! » Paul a suivi où Dieu l'a conduit, même s'il savait que cela conduisait à l'emprisonnement et à l'affliction. « Mais je ne fais pour moi-même aucun cas de ma vie », écrit-il, « comme si elle m'était précieuse, pourvu que j'accomplisse ma course avec joie… » (Actes 20 : 24).

Satan est furieux. Son esprit de haine est en train de littéralement détruire le monde tel que nous le connaissons (Éphésiens 6 : 12). Et ses plus grandes cibles sont celles qui ont quelque chose à voir avec Dieu, Son œuvre et Son message. Soit vous succomberez à lui, soit vous vous armerez de la puissance de Dieu et le surmonterez (versets 13-18).

Josué a alors dit aux Israélites et à nous aujourd'hui : « Ne craignez point et ne vous effrayez point, fortifiez-vous et ayez du courage, car c'est ainsi que l'Éternel traitera tous vos ennemis contre lesquels vous combattez » (Josué 10 : 25).

Sans Dieu, vous êtes impuissant et sans espoir. Mais avec Dieu, vous êtes sans peur.

Soyez brave. Soyez solide. Soyez dur. Soyez courageux.

Ne craignez point.

Fr Mm