Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

170502 germany%20wwii gettyimages 3431322

Hulton Archive/Getty Images

« Ne nous faites pas confiance ! »

L'un des citoyens de l'Allemagne avertit que la nation est prête à répéter la Deuxième Guerre mondiale.

« Ne nous faites pas confiance », a averti Niklas Frank, fils d'un criminel de guerre nazi. En 1946, quand Frank avait 7 ans, son père a été exécuté pour des crimes de guerre. Hans Frank était le gouverneur général de la Pologne occupée par les nazis durant la Seconde Guerre mondiale. Niklas Frank méprise son père pour les crimes qu'il a commis contre l'humanité. Frank vit actuellement dans le nord de l'Allemagne rurale et se déplace autour de sa nation en discutant de son père notoire et de l'héritage de l'Allemagne nazie d'Hitler. Dans une interview récente avec la BBC, il a expliqué qu'il ressentait qu'il devait parler—parce que personne d'autre ne le fait.

Tout le monde était silencieux. Ils ne parlaient pas du passé. Et je ne pouvais endurer cela parce que je voulais toujours savoir comment une société se comporte et se transforme en une dictature. Et j'ai toujours eu l'impression que l'Allemagne est toujours prête à le faire. Et bien que j’aie regardé de plus près la famille et les amis, j'ai découvert qu'il y a encore quelque chose dans le peuple allemand qui me fait peur d’eux.

Que se passera-t-il en cas de changement de gouvernement, un changement de situation pour l'Allemagne ? M. Frank a averti que l'Allemagne est encore capable de faire et s'est préparée à faire ce qu'elle a fait lors de la Seconde Guerre mondiale.



En discutant lors de cette entrevue, le journal The Independant a écrit que « l'Union européenne a fait que [Frank] se sente personnellement en sécurité et a contribué à maintenir la paix après des centaines d’années de guerre sur le continent ». Pendant 70 ans de l'ordre mondial suivant la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis ont été le policier, la superpuissance soutenant l'Europe occidentale, tout en la protégeant de l'Union soviétique. Mais à la fin du 20ème siècle, l'empire soviétique s'est effondré, et le mur qui a divisé l'Allemagne et l'Europe est descendu, ce qui a unit ce bloc de pouvoir potentiel massif. Frank a déclaré tant que tout le monde était dans l'Union ensemble, tous se sentaient en sécurité. Mais avec la sortie de la Grande-Bretagne et la montée des mouvements nationalistes en Europe, il a déclaré qu'il observait des changements très inquiétants, en particulier en Allemagne.

« J'aime toujours l'Allemagne. J'aime être champion du monde de football, par exemple. En fait, je suis nationaliste ». Il a déclaré qu'il était d'accord avec la politique de la frontière ouverte de la chancelière allemande Angela Merkel qui a permis à plus d'un million de réfugiés dans le pays. Mais avec les migrants est venu un point de vue dangereux. Frank a déclaré : « Comme vous pouvez le voir avec Merkel et les réfugiés, tout a changé parce que la majorité silencieuse ... comme s'il s'agissait de Juifs à nouveau ... (a dit) ‘Ah, ce marais s’en vient’ »

« Vous vous sentez tellement instable à propos de votre pays aujourd'hui ... » a demandé l'interviewer. Frank l'interrompit : « Ne nous faites pas confiance ».

Frank a averti que, avec les fissures et les faiblesses émergeant dans l'Union, l'Allemagne est laissée comme la seule qui est forte. Tant que les choses se passent bien, explique Frank, l'Allemagne pourrait continuer d'être le rempart de la modération et de la tolérance par rapport à d'autres groupes extrémistes européens.

Tant que notre économie est géniale, et tant que nous gagnons de l'argent, tout est très démocratique. Mais attendons, et j'espère ne pas voir, si nous avons cinq à dix ans de problèmes économiques lourds, et le marais est un lac et comme une mer, et nous avalons tout de nouveau.

La compréhension fondamentale de l'histoire de M. Frank pointe vers quelque chose que la Trompette a surveillé et a averti depuis plus de 25 ans. Il a parlé spécifiquement des problèmes économiques entraînant une mentalité de crise. C'est précisément ce que prévoyait Herbert W. Armstrong. Dans les années 1950 et 1960, il a déclaré qu'une crise économique à venir déclencherait une dernière unification européenne.

Frank avertit déjà qu'une majorité silencieuse se lève, traitant les réfugiés de la façon dont la génération de son père a traité les Juifs. Le marais s’en vient ! « Ne nous faites pas confiance », a-t-il dit. Nous l'avons dit depuis des années ! Maintenant, cet avertissement désagréable provient de l'un des Allemands, un homme qui sait personnellement quelque chose au sujet du côté sombre de l'Allemagne.

Dans le dernier article de mon père dans la Trompette, « L'Allemagne et le dernier Saint Empire romain », il a souligné que, comme l'affirme Niklas Frank, il y a eu des changements très inquiétants en Allemagne ces dernières années. En 50 ans, l'Allemagne est passée d'un des meilleurs amis de l'Amérique à être l'un de ses plus grands critiques, en particulier depuis l'élection du président américain Donald Trump. « Peu de gens le reconnaissent, mais une prophétie dans la Bible décrit en réalité la relation entre les États-Unis et l'Allemagne de nos jours », a déclaré mon père. Cette relation « amoureuse » a commencé après la Seconde Guerre mondiale, après que l'Amérique a vaincu les nazis et a dépensé des milliards de dollars pour reconstruire l'Allemagne.

« Mais est-ce une bonne idée de faire confiance en l'Allemagne ? » demanda-t-il. L'Allemagne a été historiquement au centre du conflit. Il a continué :

Depuis l'aube du Saint Empire romain en A.D 554, l'Allemagne a été une malédiction sur ce monde de plusieurs façons. La plupart du temps, l'Allemagne a mené cette combinaison sanglante d'Église-État. Cette horrible machine de guerre deviendra un grand ennemi de l'Amérique, de la Grande-Bretagne et de l'État juif au Moyen-Orient—une dernière fois.

Certains dirigeants allemands et européens glorifient l'histoire du Saint Empire romain. Il existe de fortes preuves que certains se préparent réellement à une résurrection finale de cet empire !

Le parlementaire européen décédé Otto von Habsburg a déclaré : « La communauté [européenne] vit en grande partie par l'héritage du Saint Empire romain, bien que la grande majorité des gens qui vivent par elle ne connaît pas par quel patrimoine ils vivent ».

Les Allemands sont fiers de l'héritage de Charlemagne ! Et ils font ce qu'ils peuvent pour le ressusciter. Mais que se passera-t-il lorsque l'homme fort arrivera ? Comme l'a dit Niklas Frank, la mentalité change quand un dictateur arrive, et il se prépare pour un autre homme fort—tout comme la Trompette a avertit. Frank a déclaré qu'il ressentait un certain confort dans l'Union européenne, mais l'économiste britannique Bernard Connolly a qualifié l'UE d'un « voile pour cacher les ambitions allemandes » ! Quelque soit le confort qu'il ait pu avoir dans l'Union européenne, cette union n'aurait jamais pu durer pour toujours—à un moment donné, le voile sera enlevé.

Frank est l'un des derniers de son genre. « Dans une Allemagne agitée, une nouvelle génération se fatigue de la honte pour les crimes nazis », Robert Fulford a écrit dans le National Post :

Lorsque le Mémorial [de l’Holocauste] [à Berlin] a été achevé et dédié en 2005, il a été applaudi pour son pouvoir. Mais ces dernières années, l'opinion a changé. Beaucoup d'Allemands pensent que cela peut être tout à fait trop puissant. Ils ont commencé à croire qu'ils ont été assez humiliés par le génocide horrible de l'Allemagne. Ils veulent aller de l'avant. ... En ce qui concerne le passé, ils veulent considérer plus que les 12 ans d'Hitler.

Pourtant, paradoxalement, le sujet d’Hitler est devenu une fois de plus populaire. Mein Kampf est devenu un best-seller. Depuis sa sortie en janvier de l'année dernière, 85 000 exemplaires ont été vendus ! Est-ce un sujet de préoccupation ? L'Allemagne est-elle prête à répéter son histoire ?

La prophétie biblique a beaucoup à dire à propos de cette Europe dirigée par l’Allemagne. Ce qui se lève maintenant en Europe sera la septième et dernière résurrection du Saint Empire romain. Si les gens comprenaient des faits fondamentaux—comme ceux que Niklas Frank a fait remarquer—ils pourraient comprendre ce que la Bible prophétise pour l'avenir de l'Europe.

L'histoire se répète. Mais prenez courage, ceci est la dernière résurrection. Il n'y en aura plus après cela—car elle mène directement au retour de Jésus-Christ.

Lisez le dernier article de mon père « L'Allemagne et le dernier Saint Empire romain » et demandez notre brochure gratuite L’Allemagne et le Saint Empire romain pour comprendre comment ces mouvements récents et inquiétants en Allemagne se dérouleront. 

No Fr