Recevez gratuitement notre bulletin électronique.

Peut-on jouer au football en Allemagne sans le vaccin ?

2782446451553983fc865o.jpg by deargdoom57 is licensed under CC BY 2.0

Peut-on jouer au football en Allemagne sans le vaccin ?

Joshua Kimmich est l'un des meilleurs et des plus populaires joueurs de football de l'équipe nationale allemande. Récemment, les médias et même le gouvernement allemand se sont sentis obligés de parler de lui. Mais plutôt que ses talents de footballeur, ce sont les décisions privées de Kimmich en matière de santé qui ont été remises en question. Kimmich n'a pas la COVID -19 et ne présente pas non plus un grand risque de l'attraper ou de le transmettre à des personnes « particulièrement vulnérables ». Sa faute ? Il a choisi de ne pas se faire vacciner.

À l'heure actuelle, tous les adultes qui souhaitaient être vaccinés (ou qui se sentaient obligés de l'être) ont déjà reçu le vaccin. Maintenant, les « experts » de la santé, les chroniqueurs et les responsables gouvernementaux s'en prennent à ceux qui refusent de se faire vacciner.

Il est assez commun de lire des articles comme celui de faz.net où les auteurs demandent : « Les personnes non vaccinées poussent-elles les hôpitaux au point de rupture ? » L'article extrapole encore : « L'incidence augmente, et il y a de plus en plus de patients du coronavirus dans les unités de soins intensifs. Les experts craignent que les patients sans protection vaccinale ne submergent le système de santé pendant l’hiver. Quelle sera la gravité de la pandémie des non-vaccinés ? »

Mais pour beaucoup, la pression passive ne suffit pas, surtout lorsqu'il s'agit de personnalités publiques comme Kimmich. Les experts n'aiment pas que les gens aient l'impression que la vie sans le vaccin est possible. C'est pourquoi les décisions concernant la vie de Kimmich sont devenues le point de discussion public du lundi.

Spiegel a intitulé son article « Le gouvernement espère toujours la vaccination corona de Kimmich » et écrit : « Maintenant, même le gouvernement allemand a commenté la question. Toutes les questions concernant les vaccinations sont bien sûr justifiées, a déclaré le porte-parole du gouvernement, Steffen Seibert. Cependant, il existe des ‘réponses claires et convaincantes’ d'experts nationaux et internationaux sur des aspects tels que le type et l'effet des vaccins ou les conséquences possibles de la vaccination. Il espère donc ‘que Joshua Kimmich se laissera à nouveau convaincre par toutes ces informations et qu'il se prononcera peut-être en faveur de la vaccination’, a dit Seibert. ‘Car en tant que personne vers laquelle des millions de personnes se tournent, il aurait alors d'autant plus un effet de modèle.’ »

La pression pour prendre une décision « éduquée » en est une. Kimmich, en revanche, a déjà exprimé son opinion samedi en déclarant qu'il y a « quelques inquiétudes—juste quel manque d'études à long terme », avait expliqué le joueur national et a ajouté qu'il était « très possible que je me fasse vacciner à l'avenir ».

Kimmich n'est pas contre le vaccin, la science ou les mesures gouvernementales en général. Au début de la pandémie, Kimmich et son coéquipier Leon Goretzka ont même lancé une initiative appelée « Nous donnons un coup de pied au Corona » et ont récolté des millions de dollars pour des causes caritatives.

La position officielle du gouvernement est cependant que les vaccinations sont le seul moyen durable de sortir de la pandémie.

Soudain, on semble devenir l'ennemi de l'État si l'on refuse de se faire piquer. Les rares soutiens que Kimmich a eus dans sa position sont ceux qu'il apprécie le moins. Le parti d'extrême-droite allemand, l'AfD, a exprimé sa solidarité avec lui. « Soudainement, Kimmich est utilisé comme une figure symbolique par les opposants à la vaccination ou par des politiciens et agitateurs, même s'il ne supporte probablement pas leurs idées », à noté Spiegel.

Comme l'a expliqué le directeur de la rédaction de la Trompette, Stephen Flurry, dans son article « Avez-vous déjà reçu votre piqûre ? », les effets secondaires du vaccin sont préoccupants. Mais l'alliance entre les soi-disant experts, les médias et le gouvernement pour pousser le même récit et persécuter les voix dissidentes est peut-être encore plus inquiétante.

Nous sommes entrés dans une nouvelle phase de la guerre de propagande qui prône un récit auquel vous ne pouvez apparemment pas échapper. Dans ce nouveau monde, la vérité est devenue sans importance. Le rédacteur en chef de la Trompette, Gerald Flurry, a écrit dans « Une nouvelle ère dangereuse du 'culte de la volonté' » :

Lorsque les êtres humains rejettent la vérité de Dieu, ils commencent à adorer leurs propres opinions. Ils commencent à penser comme Satan. Lorsque ce type de pensée s'enracine suffisamment, les gens cessent même de se soucier de la différence entre le vrai et le faux. Ils commencent à essayer comme par magie de « créer une réalité là où il n'y a pas de réalité ».

Je vous encourage à lire l'article de M. Flurry pour savoir où notre monde se dirige : « Une nouvelle ère dangereuse du 'culte de la volonté' ».

Tb Ad Fr