Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

210816 kabul%20airport gettyimages 1234713059

WAKIL KOHSAR/AFP VIA GETTY IMAGES

Pourquoi l'Afghanistan est tombé aux mains des talibans

La capitale afghane, Kaboul, est tombée aux mains des talibans hier, alors que le groupe militant achevait sa prise de contrôle du pays. Le président afghan Ashraf Ghani a fui la ville. Dans son palais, un commandant taliban qui a affirmé avoir passé huit ans en tant que prisonnier américain à Guantanamo Bay, a déclaré l'Afghanistan, un État islamiste.

Les talibans ont pris leur première ville il y a moins de deux semaines. L'Occident détient l'aéroport, pour l'instant, alors que des milliers de personnes tentent de fuir. Les troupes américaines ont dû tirer en l'air pour empêcher les civils de se ruer sur la piste. Certains Afghans étaient tellement désespérés qu'ils se sont accrochés aux avions au moment de décoller. Les forces américaines s'efforcent d'évacuer plus de 10,000 citoyens américains, tandis que d'autres membres de l'OTAN envoient des troupes pour faire sortir leur personnel.

Les pays de l'OTAN ont tenté d'évacuer les interprètes et les autres personnes qui les ont aidés. Mais de nombreux alliés américains ne s'en sortiront pas—et seront laissés à la merci des talibans.

Leur retraite a laissé les talibans en possession d'équipements américains abandonnés alors que l'OTAN se retirait du pays. Ils ont posté des vidéos, posant avec des hélicoptères Black Hawk, des Humvees et des munitions.

Pendant ce temps, un hélicoptère Chinook a été photographié en train d'évacuer le personnel de l'ambassade des États-Unis. Il y a un peu plus d'un mois, le président américain Joe Biden a déclaré lors d'une conférence de presse : « Il n'y aura aucune circonstance où vous verrez des gens être soulevés du toit d'une ambassade… des États-Unis depuis l'Afghanistan… La probabilité que les talibans vont tout envahir et posséder tout le pays est hautement improbable. »

Au lieu de cela, ses déclarations font maintenant paraître l'Amérique encore plus faible. Le monde s'est uni dans la critique des États-Unis. Le journal officiel du Parti communiste chinois a déclaré que la défaite de l'Amérique « prouve que Washington est un ‘partenaire peu fiable’ qui abandonne toujours ses partenaires ou alliés pour rechercher l'intérêt personnel ».

Tout comme le retrait de la Grande-Bretagne de Suez en 1956 a officiellement marqué la fin de l'Empire britannique en tant que puissance mondiale, 2021 changera probablement fondamentalement la vision du monde de l'Amérique.

« Les alliés de l'Amérique peuvent maintenant voir que les États-Unis sont un ami infidèle, le maillon faible de la chaîne des défenses occidentales et avec des conséquences incalculables pour leur propre sécurité », a écrit Melanie Phillips. « Avec l'Amérique à genoux, d'autres ennemis de l'Occident—l'Iran, la Chine, la Russie—doivent se frotter les mains avec joie face aux opportunités de mal qui s'ouvrent désormais pour eux… Nous ne voyons pas seulement aujourd'hui l'abandon de l'Afghanistan. Nous voyons l'abandon de l'Amérique d'elle-même. »

La Trompette avait prédit cette situation tragique il y a 20 ans. Lorsque l'Amérique est entrée en Afghanistan à la suite des attentats du 11 septembre, nous avons demandé : « L'Amérique a-t-elle la volonté d'aller jusqu'au bout ? Que se passera-t-il si la guerre s'étend de l'Afghanistan à d'autres gouvernements moins isolés—lorsque l'opinion mondiale commence à se retourner contre les États-Unis ? Que se passera-t-il si des soldats américains commencent à mourir—ou si les attaques terroristes de représailles sur le sol américain s'intensifient ? L'unanimité de l'opinion publique se brisera-t-elle ? La peur s'intensifiera-t-elle et la détermination faiblira-t-elle ? »

La réponse était déjà claire : Au lieu de s'en prendre directement à la tête du serpent terroriste—l'Iran—les États-Unis ont eu recours à des « demi-mesures intelligentes ».

C'est la raison invisible pour laquelle un groupe disparate d'extrémistes islamiques a vaincu la plus grande superpuissance du monde : l'Amérique est maudite par Dieu.

Dans Lévitique 26 : 19, Dieu avertit « Je briserai l'orgueil de votre force ». Comme le monde le voit clairement, Dieu brise la volonté de l'Amérique.

Dans le verset suivant, il avertit que « votre force s’épuisera inutilement ». Le projet Costs of War [Les coûts de la guerre] a évalué le coût total de la guerre en Afghanistan à environ 2 trillions de dollars. 3 500 soldats alliés sont morts—2 300 étaient américains. Avec des bases et des équipements militaires de pointe tombant dans les mains des talibans, cette prophétie s'est réalisée exactement.

Un Dieu d'amour est en charge. Il corrige l'Amérique et le monde pour les ramener à Lui. Pour comprendre pourquoi et comment l'Amérique reçoit ces malédictions, lisez notre article « L’Amérique a gagné sa dernière guerre ».

Tb Ad Fr