Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

210503 trump gettyimages 1230553516

WILLARD/ISTOCK.COM/MANDEL NGAN/AFP/GETTY IMAGES

Que se passera-t-il une fois que Trump retrouvera le pouvoir ?

La prophétie biblique montre qu'il retournera à son poste pour arrêter une partie de la destruction causée par l'administration actuelle. Mais ce n'est pas la fin de l'histoire.

C'est pratiquement un secret de Polichinelle que les démocrates radicaux ont volé l'élection présidentielle américaine de 2020. Les sondages montrent que plus de 70 pour cent des républicains pensent que l'élection fut volée. De nombreux démocrates le croient également. Je pense que beaucoup d'entre eux savent que ce fut le cas. Même les totaux officiels montrent qu'un record de 74,2 millions de personnes ont voté pour le président Donald Trump—près de 5 millions de plus que quiconque dans l'histoire américaine !

Pourtant, Joe Biden a reçu 6 millions de voix en plus que cela. Dr. Peter Navarro, un ancien conseilleur à la Maison Blanche, a découvert 3 069 002 « votes illégaux possibles » uniquement dans les États pivots de l'Arizona, de la Géorgie, du Michigan, du Nevada, de la Pennsylvanie et du Wisconsin. Puisque la marge de « victoire » de Joe Biden dans ces États était d'un dixième de celle-ci (312 992 voix), aucune personne raisonnable ne pouvait conclure que l'élection présidentielle était libre et juste. Le Projet Veritas a mis à jour des milliers d'électeurs inscrits en Géorgie qui tous partageaient une seule adresse en face du bureau du secrétaire d'État de Géorgie, Brad Raffensperger, dans la capitale de l'État.

Pourtant, le système de justice américain n'a aucun intérêt à enquêter sur la fraude électorale. L'administration Trump déposa au moins 63 poursuites alléguant des fraudes dans plusieurs États. Presque toutes ces poursuites furent rejetées—non pas par leurs mérites, mais pour des raisons techniques.

Maintenant, un groupe d'experts demande à un juge de desceller et d'examiner les bulletins de vote par correspondance en Géorgie pour voir si l'élection là-bas a réellement été volée, et il semble que les tribunaux le permettront. Cela pourrait être que le commencement. Une enquête en Géorgie pourrait également exposer des fraudes lors de l'élection pour le Sénat des États-Unis, ce qui y enlèverait la majorité aux démocrates et annulerait les décisions qu'ils ont prises. Et le comté de Maricopa, en Arizona, effectue ce qui semble être une vérification complète et équitable de plus de 2 millions de bulletins de vote et des dizaines de tabulateurs électroniques qui pourraient exposer des fraudes majeures.

Je ne sais pas comment cela se passera, mais je suis convaincu que Donald Trump va retrouver la présidence. La prophétie biblique le prédit !

Prophétie sur le président Trump

Pour comprendre la fraude électorale en Amérique, vous devez comprendre un passage dans 2 Rois 14. Le livre des Rois fait partie de la Bible qui est appelée les anciens prophètes. Les anciens prophètes sont des prophètes : les hommes qui les écrivirent étaient des prophètes, et les prophètes étaient utilisés par Dieu pour prophétiser. Ces livres contiennent de l'histoire, mais ils sont hautement prophétiques.

« Car l'Éternel vit l'affliction d'Israël à son comble et l'extrémité à laquelle se trouvaient réduits esclaves et hommes libres, sans qu'il y eût personne pour venir au secours d'Israël. Or l'Éternel n'avait point résolu d'effacer le nom d'Israël de dessous les cieux, et il les délivra par Jéroboam, fils de Joas » (2 Rois 14 : 26-27).

Pour de nombreuses raisons que j'ai expliquées dans une série d'articles dans cette revue, il s'agit d'une prophétie spécifique au sujet de ce temps de la fin. C'est une vérité importante que vous devez prouver pour vous-même.

« Israël » se réfère prophétiquement à l'Amérique et la Grande Bretagne. Ces nations—ainsi que l'État d'Israël, ou Juda biblique—sont les plus prééminentes parmi celles qui descendent de l'ancien Israël (pour la preuve, demandez un exemplaire gratuit de : Les Anglo-Saxons selon la prophétie par Herbert W. Armstrong). Ainsi quand il est question « d'Israël » dans la prophétie biblique du temps de la fin, ce sont ces nations qui sont concernées.

Le verset 26 montre qu'il y a des gens qui travaillent à effacer le nom d'Israël—et beaucoup d'entre eux sont en Amérique ! Cela seul nous aide à comprendre la gravité de l'affliction de l'Amérique aujourd'hui.

Mais Dieu dit au verset 27 qu'Il « les délivra par Jéroboam, fils de Joas ». Aujourd'hui, Donald Trump remplit le rôle d'un « Jéroboam » du temps de la fin. Comme nous le verrons, dans Amos 7—une autre prophétie plus explicite du temps de la fin—Jéroboam est le nom du dirigeant d'Israël. Cette prophétie est liée à ce passage dans les Rois, qui montre comment Dieu a en fait utilisé ce dirigeant pour sauver l'Amérique, temporairement, de ses ennemis. Ceci s'est produit pendant le premier mandat de Donald Trump en tant que président. (Lisez « Sauver l'Amérique de la gauche radicale—temporairement » sur latrompette.fr ).

Mais ce n'est pas la fin de l'histoire. Le verset suivant est en fait un nouveau paragraphe, comme vous pouvez le voir dans la version King James de la Bible : « Et le reste des actes de Jéroboam, et tout ce qu'il fit, et sa puissance, comment il fit la guerre, et comment il recouvra pour Israël ce qui, de Damas et de Hamath, avait été à Juda, cela n'est-il pas écrit dans le livre des Chroniques des rois d'Israël ? » (verset 28—version Darby). Ce verset indique un nouveau développement. Il se produit après que Dieu ait utilisé Jéroboam pour délivrer Israël.

Ce verset montre que le Jéroboam du temps de la fin doit faire la guerre pour élargir son domaine. Après avoir utilisé le mot délivra, il utilise un autre mot, encore plus fort : fit la guerre. Jéroboam doit faire cela pour récupérer quelque chose. Chaque mot est important ici.

Anciennement, le roi Jéroboam II régna 41 ans, mais de nombreux chronologistes de la Bible croient que les 12 premières années de son règne étaient une co-régence avec son père, Joas, quand il a fait la guerre à la Syrie. Mais souvent, ce qui est arrivé anciennement n'est pas exactement la même chose que ce qui est prophétisé de se produire dans le temps de la fin, bien que le principe soit le même. Le fait que le verset à propos de faire la guerre vient après le verset à propos de délivrer, indique que le Jéroboam du temps de la fin fait la « guerre » après qu'il ait déjà délivré Israël une première fois. Dieu pourrait utiliser Jéroboam pour faire cette guerre de différentes façons.

Comment ce verset s'applique-t-il à Donald Trump ? La prophétie biblique montre que, quoi qu'il arrive, M. Trump reprendra ses fonctions.

‘Fit la guerre' pour ‘récupérer'

Amos 7 contient une prophétie au sujet d'Israël du temps de la fin—plus particulièrement, la superpuissance Américaine aujourd'hui. Il est clairement question de la toute fin de la nation. Elle montre qu'à cette époque, Jéroboam n'est pas seulement au pouvoir, mais qu'il exerce l'autorité royale.

Cette prophétie décrit une confrontation entre Jéroboam et un représentant de Dieu. Je vais vous l'expliquer davantage dans un instant. Mais il est important de noter que Amos 7 semble être un événement continu : il n'y a aucune allusion à un écart ou à une pause dans le règne de Jéroboam avant cette confrontation. Est-il possible que cette prophétie ne mentionne pas une interruption dans son règne parce que selon le point de vue de Dieu, il n'y a pas de pause ? Je crois qu'en préservant la continuité du règne de Jéroboam dans cette prophétie, Dieu pourrait bien être en train de nous montrer que l'élection de 2020 a été volée. Peut-être qu'Il voit M. Trump comme étant encore le président des États-Unis ! La perspective que l'élection ait été volée, a beaucoup plus de poids si c'est ainsi que Dieu Lui-même la voit.

Mais 2 Rois 14 : 28 nous donne un aperçu de ce qui se passe durant la pause dans le règne de M. Trump, entre son premier et son second mandat.

Gesenius' Hebrew-Chaldee Lexicon of the Old Testament dit que le mot traduit par « fit la guerre » signifie « se battre, faire la guerre ». The Theological Word Study of the Old Testament dit que faire la guerre apparaît 171 fois, en rapport avec le rôle de Dieu dans les guerres d'Israël. Cela s'appliquerait dans ce cas-ci, parce que Dieu a chargé M. Trump de délivrer Israël. Considérez combien ce mot est différent de « délivra » dans le verset 26. M. Trump n'a pas dû littéralement faire la guerre, (au sens propre du terme), pour délivrer Israël au cours de son premier mandat—bien qu'il ait dû se battre pour exposer toutes les enquêtes frauduleuses, les actes de trahison et les fausses mises en accusation. Il y a différentes façons de faire la guerre, mais l'indication est que récupérer la présidence peut exiger un travail considérable. Donald Trump devra se battre pour y arriver. Il ne s'agit pas nécessairement d'une action militaire, mais ça pourrait certainement l'être.

Le président Trump pourrait également conduire certains États à faire sécession de l'Union. Cela mènerait à une sorte de guerre.

Le verset 28 de 2 Rois 14 indique fortement que M. Trump récupère sa présidence par une sorte de guerre—et non par une élection.

Il me semble certain que ceci se produira avant la prochaine élection présidentielle en 2024—à moins qu'il n'y ait une sorte de guerre et d'élection combinés. Mais 2 Rois 14 : 28 ne donne même pas un indice d'une élection.

Il va y avoir une sorte de guerre pour récupérer quelque chose. Si Dieu dit que le président Trump va « récupérer » quelque chose, alors ce sera récupéré. Amos 7 montre également que cette guerre sera couronnée de succès. Et que pourrait-il récupérer, si ce n'est pas l'élection volée ?

Tout cela doit arriver à cause d'un miracle de Dieu ! Et cela devrait être évident pour tout le monde lorsque cela se produira—s'ils étaient honnêtes.

Antiochus

2 Rois 14 : 27 dit que quelqu'un essaie « d'effacer le nom d'Israël de dessous les cieux ». Satan est la véritable puissance qui veut effacer le nom d'Israël—surtout l'Amérique. Mais il travaille souvent à travers des êtres humains. Et ceci indique une autre prophétie sur laquelle nous avons considérablement attiré l'attention ces dernières années, celle d'un « Antiochus » politique du temps de la fin qui attaque l'Amérique de l'intérieur.

La prophétie commence dans Daniel 8 : 9. Les commentaires sont d'accord que l'ancien type auquel il est fait référence ici est Antiochus Épiphane IV, un roi Séleucide trompeur et méchant qui contrôlait les Juifs au deuxième siècle avant notre ère. Alors que les peuples d'autres régions étaient autorisés à garder leurs religions, Antiochus tenta avec rage de détruire non seulement beaucoup d'hommes, de femmes et d'enfants juifs, mais également la foi juive elle-même. Il pilla le temple, dressa un autel païen et une idole de lui-même à l'intérieur, trompa puis détruisit et asservit des dizaines de milliers de Juifs à Jérusalem, et brûla et démolit une grande partie de la ville.

Les fruits montrent que l'Amérique était dirigée par un « Antiochus » politique pendant huit ans, au grand tort de la nation. Barack Obama travaillait dur et rapidement vers son objectif déclaré de « transformer fondamentalement » l'Amérique. Lui et ses partisans travaillaient en fait pour effacer le nom d'Israël ! Je réalise qu'il s'agit d'une déclaration explosive, mais les preuves sont abondantes. J'ai écrit deux brochures (toutes deux gratuites) expliquant cette vérité : L'Amérique sous attaque et Great Again (Grande à nouveau —disponible en anglais seulement).

Cependant, Dieu a utilisé le président Trump pour empêcher cela—non à cause de la justice de cet homme, mais parce qu'il a le courage de se lever et de lutter pour Israël et il sait que c'est la bonne chose à faire.

Pourtant maintenant, Barack Obama gouverne encore à travers un président illégitime. Le président Biden a rapidement signé des décrets exécutifs non seulement pour renverser ce que le président Trump a fait, mais aussi pour effacer l'histoire et les traditions de l'Amérique, et ses fondations bibliques aussi rapidement que possible. L'administration Biden permet aux immigrants, y compris des criminels et des trafiquants de drogues, d'inonder la frontière. Elle dépense des milliards de dollars pour le logement, les soins de santé, l'éducation et l'aide sociale. Ils plongent ce pays dans une dette de 30 trillions de dollars, ce qui pourrait nous exploser au visage d'un jour à l'autre ! Mais si vous savez quoi chercher, vous réalisez ce qu'est l'objectif ultime : d'effacer le nom d'Israël. Et s’ils continuent à agir de cette façon, ils pourraient le faire !

Aider Juda

2 Rois 14 : 28 déclare que Jéroboam récupéra Damas et Hamath. Le commentaire Soncino affirme que Damas était autrefois gouvernée par le roi David, et que le roi de Hamath payait un tribut à David et devint une partie du royaume de son fils Salomon (2 Samuel 8 : 9-10 ; 1 Rois 8 : 65). Donc l'indication est que Jéroboam a repris quelque chose pour aider Juda.

Voici comment la version New International traduit 2 Rois 14 : 28 : « Pour ce qui est des autres événements du règne de Jéroboam, tout ce qu'il fit, et ses accomplissements militaires, incluant comment il recouvra pour Israël Damas et Hamath, qui avaient appartenu à [Juda], ne sont-ils pas écrits dans le livre des annales des rois d'Israël ? » La traduction Ferrar-Fenton se lit, « Pour les autres affaires de Jéroboam, et tout ce qu'il a fait, comment il fit la guerre, et comment il reconquit Damas et Kamath de Juda pour Israël, elles sont enregistrés dans l'histoire des événements des jours des rois d'Israël. »

Lorsque Barack Obama était président, il était très impitoyable envers la nation juive d'Israël. Mais au cours de son premier mandat le président Trump a sauvé la nation juive (Juda biblique) d'une bonne partie de la tyrannie de Obama. Il a soutenu Israël à bien des égards, notamment en l'aidant à signer les « Accords d'Abraham » avec les nations arabes de la région. Lee Smith, chroniqueur respecté, a décrit cette alliance entre Israël et les États du Golfe comme « un obstacle au rêve d'un Iran à nouveau doté d'armes nucléaires et soutenu par les États-Unis, qui était le principal objectif de la politique étrangère de M. Obama—et un affront aux transformateurs de paix convaincus de leur propre importance sans fin. L'administration Biden vise apparemment à faire échouer les accords en pénalisant Israël et ses partenaires de paix pour s'être trop rapprochés, et en revoyant les Palestiniens sur le devant de la scène afin de préparer le terrain pour relancer l'accord avec l'Iran » (21 mars ; italiques ajoutés).

Notez que : « le principal objectif de politique étrangère de M. Obama » était d'aligner l'Amérique avec l'Iran—l’ennemi d'Israël et la principale nation au monde à commanditer le terrorisme ! L'objectif principal de l'Iran est de faire tomber l'Amérique et d'effacer Juda de la carte ! Que l'Amérique appuie l'Iran n'a aucun sens, sauf si vous réalisiez que ce dirigeant tente d'effacer le nom d'Israël ! Les dirigeants iraniens en parlent tout le temps. Cette nation veut effacer le nom d'Israël. Cela inclut l'Amérique et la Grande-Bretagne. Pourtant, les Américains ont permis à leur président de mettre en œuvre cette politique étrangère. Et maintenant, cette politique étrangère est de retour. Biden donne du pouvoir à l'Iran pour qu'il puisse obtenir bientôt des armes nucléaires. Je suis certain que nous verrons plus d'attaques terroristes palestiniennes maintenant à cause de qui est responsable.

Dieu est en colère à ce sujet. Si cela continue, cela finira très mal ! Vous voyez combien il est important que quelqu'un a besoin de « récupérer » quelque chose.

Ésaïe 40 : 9 montre que l'Église de Dieu dans ce temps de la fin a un message qui doit être délivré « aux villes de Juda »—« Voici votre Dieu ! » Satan le sait. Il sait également que l'Église de Dieu supporte les projets archéologiques à Jérusalem depuis les 50 dernières années, et comment nous avons aidé à découvrir le palais du roi David.

Il semble que M. Trump devra peut-être récupérer certaines des libertés de Juda pour qu'au moins nous puissions délivrer le message de Dieu !

L'Église de Dieu possède le nouveau trône de David aujourd'hui (demandez un exemplaire gratuit de mon livre Le nouveau trône de David ). Les Juifs ont besoin d'entendre ce message en tant que témoignage dans ce temps de la fin ! Mais Satan et son Antiochus travaillent avec acharnement à bloquer notre message—qui est l'expression ultime du « nom d'Israël » !

Un Avertissement pour Jéroboam

La fin de la vie et du règne de Jéroboam sont consignées dans 2 Rois 14 : 29 : « Jéroboam se coucha avec ses pères, avec les rois d'Israël. Et Zacharie, son fils, régna à sa place. » Cela aussi indique un second terme pour Donald Trump. Il récupérera le pouvoir, mais pas pour longtemps. C'est alors que la prophétie d'Amos sera accomplie.

Amos 7 ne donne aucune indication d'un Antiochus politique. Cela pourrait vouloir dire que cet individu sera chassé d'une façon ou d'une autre. Dieu va-t-Il l'enlever quand Jéroboam fera la « guerre » ? Est-ce que ce sera la fin de l'œuvre de l'Antiochus politique ? Dieu ne le dit pas de façon spécifique, mais je crois que Amos 7 l'indique.

Notez maintenant la prophétie plus spécifiquement : « L'Éternel me dit: Que vois-tu, Amos ? Je répondis : un niveau. Et le Seigneur dit : Je mettrai le niveau au milieu de mon peuple d'Israël, je ne lui pardonnerai plus ; les hauts lieux d'Isaac seront ravagés ; les sanctuaires d'Israël seront détruits, et je me lèverai contre la maison de Jéroboam avec l'épée » (Amos 7 : 8-9). Ici, Dieu donne à Son homme un message d'avertissement à délivrer à Israël et à Jéroboam. Le prophète Amos était un type du messager qui devra proclamer cet avertissement au temps de la fin. Dieu dit que c'est la dernière fois qu'Il avertira Israël avant sa destruction s'ils ne se repentent pas—et c'est durant le temps de « Jéroboam ».

Remarquez : Dieu n'est pas content de Jéroboam ! C'est important à reconnaître. Dieu a un message sévère pour cet homme, et Il utilisera cet Amos du temps de la fin, appuyé par la vraie Église de Dieu, pour le délivrer.

Regardez l'histoire du roi Jéroboam 1er, le premier dirigeant du royaume du nord d'Israël. Il se détacha du trône de David, pollua le sacerdoce, et établit une fausse religion—changeant les jours saints de Dieu, le sacerdoce et l'adoration, tournant les gens vers lui-même plutôt que vers Dieu—bien que Dieu l'avait averti de ne pas le faire (1 Rois 12 : 25-33).

Ce Jéroboam du temps de la fin commet les mêmes péchés ! Notre livre gratuit The Former Prophets (Les anciens prophètes—disponible en Anglais seulement) vous l'expliquera. La prophétie d'Amos 7 montre qu'il fait la promotion d'une fausse religion et pousse les gens religieux à se tourner vers lui, pas vers Dieu. Il rejette aussi le trône de David et ce que Dieu fait avec ce trône dans ce temps de la fin. L'Église de Dieu va devoir montrer à cet homme quel est son grand péché et quels sont les péchés de ses disciples.

Amos 7 : 10 montre un faux ministre parlant à Jéroboam au sujet du message d'avertissement de Amos, et il dit, « le pays ne peut supporter toutes ses paroles ». C'est un verset clé. Il montre que le message venant de l'Église de Dieu atteindra une telle notoriété et deviendra si fort que le peuple ne peut plus le supporter !

« Car voici ce que dit Amos : Jéroboam mourra par l'épée, et Israël sera emmené captif loin de son pays. Et Amatsia dit à Amos : Homme à visions, va-t-en, fuis dans le pays de Juda ; manges-y ton pain, et là tu prophétiseras. Mais ne continue pas à prophétiser à Béthel, car c'est un sanctuaire du roi, et c'est une maison royale » (versets 11-13). Oui, ce Jéroboam du temps de la fin a « un sanctuaire du roi », une forte communauté religieuse. Et il a des pouvoirs royaux. Le dirigeant moderne d'Israël commet les mêmes péchés que le roi Jéroboam 1er a commis anciennement. Et lui et Amatsia et ses partisans méprisent ce que l'Église de Dieu dit. Nous proclamons un message disant que Jéroboam et ses adeptes ont la mauvaise religion, que le trône qu'ils ont ne durera pas, qu'ils ne se repentent pas réellement envers Dieu, qu'ils sont en train de pécher, que Dieu les maudit pour cela, et que cela entraînera la destruction de cette nation et l'asservissement (l’esclavage) et la mort de son peuple !

Le reste de Amos 7 décrit l'horrible Grande Tribulation prophétisée. Ce sera le pire temps de souffrance jamais vécu, et les Américains, les Britanniques et les Juifs devront en souffrir !

En ce moment, la grande question tourne autour de comment Donald Trump va regagner le pouvoir. L'Amérique est dans les affres d'une administration de l'Antiochus qui conduit rapidement la nation vers le radicalisme, le socialisme, l'amoralité, la division des classes et la guerre raciale ! Comme je l'ai écrit dans notre numéro d'avril au sujet de 2 Rois 14 : 26, l'affliction de l'Amérique est très amère, et la nation n'a personne pour la secourir !

Mais les prophéties de Dieu sont certaines. La confrontation de Jéroboam avec l'Église de Dieu est aussi claire que n'importe quelle autre prophétie dans la Bible. Cela ne s'est pas encore produit. Par conséquent, le président Trump doit reprendre ses fonctions—d'une manière ou d'une autre. Nous devons avoir la foi. Dieu teste toujours notre foi d'une certaine manière ; nous ne grandirions jamais s'Il ne le faisait pas. Nous devons atteindre le point où nous croyons totalement Dieu ! Si nous nous trompons, nous changerons et croirons Dieu ! Mais tout ce que Dieu nous montre maintenant donne l'impression, malgré les apparences du contraire, que nous sommes au cœur de la cible.

La plus grande question est que se passera-t-il APRÈS que Trump aura repris le pouvoir. Il mettra une fin à la destruction immédiate. Mais cette nation est très loin de Dieu ! Et Jéroboam et tous les autres ont besoin d'un avertissement puissant et d'un appel à la repentance. C'est ce que l'Église de Dieu est ici pour fournir, aussi fort et clairement que possible. Si le peuple américain n'écoute pas le message d'avertissement de Dieu, il s'en suivra des temps les plus terrifiants que vous puissiez imaginer ! Mais cette correction sévère est ce qu'il faudra à Dieu pour atteindre ces gens, et les humilier, en préparation pour le retour de Jésus-Christ et de l'établissement de Son Royaume sur Terre !

Si Dieu dit que le président Trump va « récupérer » quelque chose, alors ce sera récupéré. Et que pourrait-il récupérer, si ce n'est pas l'élection volée ?

Atk Fr