Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Biden%20harris

Un revirement miraculeux va bientôt se produire

Selon toutes les apparences, il semblerait que l'ancien vice-président américain Joe Biden deviendra le 46e président des États-Unis. Quelques jours après les résultats contestés de l'élection du 3 novembre, des sources médiatiques, des personnalités politiques et même des chefs d'État étrangers ont commencé à féliciter M. Biden pour sa victoire électorale.

Dans les jours et les semaines qui ont suivi le jour de l'élection, l'équipe de campagne du président Trump a intenté des poursuites dans les États où les résultats de l'élection étaient très serrés. Ces poursuites ont porté sur des irrégularités dans le décompte des votes, notamment le mauvais fonctionnement des machines à voter, le refus d'accès aux observateurs du scrutin, l'acceptation de bulletins de vote non valables, le laxisme des exigences en matière de vote par correspondance et l'inclusion de votes après les délais fixés. Dans les six États où des contestations judiciaires ont été déposées, pratiquement toutes les poursuites ont été rejetées, abandonnées, refusées ou ont fait l'objet d'un vote contre.

En plus des pertes dues aux contestations judiciaires, le mardi 8 décembre a marqué une importante date limite de la « sphère de sécurité » pour le Collège électoral. La loi fédérale exige que le Congrès accepte les candidats choisis par les États pour participer au Collège électoral, si cet État a résolu ses litiges électoraux avant le 8 décembre. Cinq des six États dans lesquels une action en justice a été engagée avaient certifié les votes des États et, par conséquent, « résolu » les litiges électoraux avant le 8 décembre.

Les législateurs de Washington peuvent contester les électeurs de tout État qui n'a pas respecté la date limite du 8 décembre. Toutefois, le seul État à avoir manqué cette date limite est le Wisconsin, l'un des États où une action en justice a été engagée, mais où le nombre de votes électoraux ne changerait pas les résultats d'une victoire présumée de Biden.

La date limite de la « sphère de sécurité » est tombée six jours avant que le Collège électoral ne se réunisse le 14 décembre pour voter officiellement pour le président sur la base des votes populaires remportés dans chaque État. Lorsque les électeurs des 50 États et du district de Columbia se réunissent le lundi 14 décembre, ils sont obligés de voter pour le candidat qui a obtenu la majorité des voix dans leur État. Dans les circonstances actuelles, il semblerait que Biden obtiendrait 306 voix du Collège électoral, alors qu'il ne faut que 270 voix pour remporter la victoire.

Cependant, ne vous fiez pas aux apparences, car cette histoire n'est pas encore terminée.

Voici ce que le rédacteur en chef de la Trompette Gerald Flurry a écrit dans son article « Pourquoi Donald Trump demeurera président de l’Amérique » : « Il semble fortement que Joe Biden sera le prochain président de l'Amérique. Mais je ne crois absolument pas cela du tout ... Je suis confiant que Donald Trump demeurera président ... Pourquoi ? Parce qu'une présidence Biden est contraire à la prophétie biblique. »

Pour en savoir plus sur la prophétie biblique qui soutient la déclaration de M. Flurry, veuillez lire l'article de M. Flurry « Pourquoi Donald Trump demeurera président de l'Amérique ».

Atk Fr