1 171221 railway istock 491070078

iStock.com/tycoon751

L'Allemagne construit un ‘Canal de Panama sur des voies ferrées’ à travers l’Amérique du Sud

11/01/2018  •  de latrompette.fr
Un autre signe des incursions européennes qui s'intensifient dans son continent sœur
 

Le président bolivien Evo Morales a rencontré des représentants allemands et suisses à Berne, en Suisse, le 14 décembre pour signer un accord sur la construction d'un des plus grands projets d'infrastructure du siècle—un chemin de fer d'une côte à l'autre à travers l'Amérique du Sud.

Le couloir ferroviaire central reliant les deux océans, ou « Canal de Panama sur des voies ferrées », s'étendra de la côte Pacifique du Pérou, à travers la Bolivie, et à travers le Brésil jusqu'à l'océan Atlantique. La longueur totale de la route projetée est 3 755 kilomètres.

Le Paraguay, l'Argentine et l'Uruguay prévoient également d'ajouter des routes de connexion au couloir.

L'Allemagne et la Suisse contribueront à la construction du projet ambitieux et fourniront également des matériaux de construction et d'entretien.

La voie ferrée centrale reliant les deux océans (la route projetée)

Un chemin de fer de 3 755 kilomètres traversera l'Amérique du Sud, reliant trois pays et les côtes du continent Atlantique et à celles du continent Pacifique.

Comme la Bolivie est un pays enclavé, elle a été particulièrement désireuse de voir le projet terminé. Les Boliviens espèrent que le chemin de fer achevé positionnera leur nation comme « le cœur de l'Amérique du Sud ».

À Berne, le président Morales a rencontré le secrétaire d’État allemand des transports, de la construction et du développement urbain, ainsi que des représentants des compagnies ferroviaires allemandes et suisses. Suite à la réunion, il a tweeté : « Notre rencontre avec le consortium germano-suisse a été très productive. » Il a également déclaré que la version finale du projet sera prête pour être signée le mois prochain.

Notre rencontre avec le consortium germano-suisse a été très productive, le tronçon ira du Brésil, à la Bolivie, au Pérou, vers l'Asie. En janvier le Secrétariat technique, un organe opérationnel commencera à fonctionner afin d'avoir un projet de conception finale.

« C'est un projet dont les conséquences vont bien au-delà de l'économie », a déclaré José Alberti, un économiste de la société d'exportation cadex de la Bolivie. « Il aura un impact majeur sur la société, car il créera également de nombreux nouveaux emplois. »

« Le chemin de fer transcontinental est un projet géostratégique important pour les pays d'Amérique du Sud », a déclaré Alberti à Deutsche Welle . « Il permettra d'améliorer l'intégration et les infrastructures sur le continent », a-t-il dit, ajoutant qu'il encouragera également « l'interconnexion du réseau transatlantique ».

Cette déclaration finale indique ce que les Européens gagneraient en soutenant le couloir ferroviaire central entre les deux océans : un meilleur accès aux marchés et aux ressources de l'Amérique du Sud.

La Trompette et notre magazine précédent La Pure Vérité ont prévenu, depuis plus de 50 ans, qu'un bloc européen dirigé par l'Allemagne viendrait à dominer l'Amérique latine, au détriment des États-Unis.

En Octobre 1957, La Pure Vérité disait que l'Europe et l'Amérique du Sud sont des partenaires religieux, commerciaux et politiques. En mai 1962, elle a déclaré que « les États-Unis allaient être mis à l'écart alors que deux blocs commerciaux gigantesques, l'Europe et l'Amérique latine, s'entendraient et commenceraient à contrôler le commerce mondial. »

Plus récemment, le rédacteur en chef de La Trompette, Gerald Flurry, a dit que la « connexion » entre l'Europe et l'Amérique latine « se consolidera » principalement en raison de leur religion et leurs langues communes. « Mais ce ne sera pas une union entre égaux », écrit-il dans Ésaïe : sa vision du temps de la fin . « Les pays d'Amérique latine deviendront des États vassaux à l'Europe ! » (Pour plus d'informations, demandez notre brochure gratuite : Ésaïe : sa vision du temps de la fin .)

M. Flurry explique également comment cette connexion entre l'Europe et l'Amérique latine conduira à assiéger les États-Unis comme c'est prophétisé dans la Bible : « Avec une Europe dirigée par l'Allemagne ... possédant une grande puissance maritime, l'Amérique du Nord sera entourée à l'Est par l'Europe et au Sud par l'Amérique latine. La Bible contient de nombreuses prophéties de cette puissance européenne attaquant l'Amérique—et beaucoup d'autres prophéties de l'Amérique étant assiégée ».

Les prophéties bibliques qu'il mentionne peuvent être trouvées dans Deutéronome 28 : 52, Ésaïe 23, Ézéchiel 27 et ailleurs. Pour comprendre comment ce projet ferroviaire gigantesque et d'autres aspects de l'intensification des percées européennes en Amérique du Sud conduisent à l'accomplissement de ces prophéties bibliques qui donnent à réfléchir, demandez un exemplaire gratuit du livret de M. Flurry : Ésaïe : sa vision du temps de la fin

Isa Ad Fr Copy