Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Sharon bush abbas

US gov/Wikimedia Commons

La « plaie » mortelle d’Israël (troisième partie)

Jérusalem selon la prophétie : Chapitre 2

La suite provenant de La « plaie » mortelle d’Israël (deuxième partie)

LA LOI DE MOÏSE

Nous devons lire une prophétie du temps de la fin écrite expressément pour les États-Unis, la Grande-Bretagne et Israël concernant leur sécurité. « Nous n’avons pas écouté la voix de l’Éternel, notre Dieu, pour suivre ses lois qu’il avait mises devant nous par ses serviteurs, les prophètes. Tout Israël a transgressé ta loi, et s’est détourné pour ne pas écouter ta voix. Alors se sont répandues sur nous les malédictions et les imprécations qui sont écrites dans la loi de Moïse, serviteur de Dieu, parce que nous avons péché contre Dieu. Il a accompli les paroles qu’il avait prononcées contre nous et contre nos chefs qui nous ont gouvernés, il a fait venir sur nous une grande calamité, et il n’en est jamais arrivé sous le ciel entier une semblable à celle qui est arrivée à Jérusalem » (Daniel 9 : 10-12). Une calamité arrivera à Jérusalem (et Israël), et il n’en est jamais arrivé « sous le ciel entier » une semblable ! Dieu a « mis devant nous » Son message. Dieu l’a fait dans Son amour et Sa miséricorde par l’entremise de Herbert W. Armstrong, et le diffuse désormais à travers l’Église de Philadelphie de Dieu. Pourtant, Israël se rebelle encore.

Dieu « fait venir sur nous une grande calamité ». Ces mots devraient frapper notre esprit de terreur ! Aucun peuple ne peut avoir le dessus contre ses ennemis quand Dieu est contre lui. « La malédiction est répandue sur nous » ! Toutefois, les malédictions ne nous ont pas poussés à prier le véritable Dieu. De nombreuses personnes ont prié, mais nous n’avons pas prié pour nous « détourner de nos iniquités » (versets 13-14). C’est ce que Dieu ordonne. Nous ne nous sommes pas repentis. Cela signifie que nos prières ont peu, ou pas, de valeur.

La seule façon pour Israël d’atteindre la sécurité, c’est par le repentir. Dieu a promis de nous détruire à moins que nous n’apprenions cette leçon ! Comment pouvons-nous ne pas prendre soigneusement note de ces prophéties ?

Daniel est un livre qui traite du temps de la fin (Daniel 12 : 4, 9). Selon Daniel, il y a beaucoup de prophéties dans les livres de Moïse qui sont également pour ce temps de la fin (Daniel 9 : 11).

Examinons l’une de ces prophéties. « Mais si vous ne m’écoutez point et ne mettez point en pratique tous ces commandements… Je tournerai ma face contre vous, et vous serez battus devant vos ennemis ; ceux qui vous haïssent domineront sur vous, et vous fuirez sans que l’on vous poursuive. Je briserai l’orgueil de votre force, et je rendrai votre ciel comme du fer, et votre terre comme de l’airain » (Lévitique 26 : 14, 17, 19). Parce que nous n’avons pas obéi à Dieu, des malédictions sont sur nous. Dieu a prophétisé : « Je tournerai ma face contre vous ». Si nous avions vraiment compris cette prophétie, chaque membre de notre peuple tremblerait de peur !

Il y a une raison pour laquelle tout semble aller mal en Amérique, en Grande-Bretagne et en Juda. Mais nos peuples n’ont jamais semblé craindre suffisamment pour que nous nous « détournions de nos iniquités »—de nos péchés ! Cela ne veut pas dire se repentir de ce que nous appelons péché, mais de ce que Dieu appelle péché—selon la définition de Dieu.

Dieu dit donc : « Je briserai l’orgueil de votre force ». Cela signifie que nous avons la puissance, mais que nous manquons de volonté pour l’utiliser. L’Amérique a plus de puissance militaire que n’importe quelle autre nation sur terre. Mais nous avons peur de l’utiliser. La Grande-Bretagne a probablement plus de puissance nucléaire et plus de pouvoir militaire conventionnel que tout autre pays d’Europe. Toutefois, elle aussi craint de l’utiliser. Les Juifs ont plus de pouvoir militaire que n’importe quel autre pays du Moyen-Orient. Il y a quelques années, ils ont inspiré de la peur à tous leurs ennemis. Mais aujourd’hui, ils sont dans une longue retraite appelée le « processus de paix ». Pourquoi ?

Lorsque Benjamin Netanyahou a été élu pour la première fois en 1996, le New York Times a écrit : « M. Netanyahou a également indiqué ce qu’il entendait par négociation avec les Arabes au cours de son débat avec le Premier ministre d’Israël, M. Shimon Peres. Les Arabes, a-t-il dit, ont été “réalistes”—“quand ils voient un gouvernement faible comme celui de M. Peres, ils exigent tout, ils obtiennent tout, et ils en exigent davantage” ».

Cela est vrai du gouvernement de l’Amérique, de celui de la Grande-Bretagne et de celui d’Israël (le Juda biblique). Nous ne comprenons tout simplement pas que Dieu a brisé l’orgueil de notre puissance à cause de nos péchés. Mais nos ennemis de l’intérieur et de l’extérieur savent que l’orgueil de notre puissance a été brisé—ils savent que nous sommes lamentablement faibles. Et comme M. Netanyahou l’a dit des Arabes, nos ennemis seront de plus en plus exigeants—jusqu’à notre effondrement.

Une compréhension, même superficielle, de l’histoire révèle qu’un tel « processus de paix » organisé par les Américains ne peut que conduire à la destruction.

Henry Kissinger a dit que Yitzhak Rabin, le Premier ministre assassiné, n’avait « pas d’autre choix que le processus de paix ». Ce n’était pas vrai quelques années plus tôt, parce que le peuple israélien avait une volonté beaucoup plus forte.

Une telle déclaration est faite par faiblesse ! Nous sommes faibles parce que Dieu a brisé notre volonté de combattre et de gagner. Nous voulons maintenant faire confiance aux autres pour nous protéger, parce que nous tremblons de peur devant nos ennemis. Nous ne nous fiions plus à Dieu ! Nos péchés sont en train de nous détruire.

Nous devons comprendre cette réalité terrifiante. Dieu a dit « Je tournerai ma face contre vous ». Comprenons-nous ce que cela signifie ? Le Dieu puissant, le Tout-Puissant, est contre nous ! La punition va augmenter jusqu’à ce que nous nous repentions ou que nous mourions !

Nous devons apprendre à avoir la foi en Dieu, ou nous serons totalement détruits. Lisez en entier Lévitique 26 et Deutéronome 28. Ces chapitres font partie des épouvantables prophéties que Daniel a dit se réaliseraient contre nous au temps de la fin.

Pourquoi ne pas nous tourner vers Dieu dans le repentir ? Lui seul peut nous sauver. Notez le résultat final pour nos nations : « Je vous résisterai aussi avec fureur et je vous châtierai sept fois plus pour vos péchés [‘et Moi, même Moi, Je vous châtierai sept fois plus pour vos péchés’ (d’après la version King James)]. Vous mangerez la chair de vos fils, et vous mangerez la chair de vos filles » (Lévitique 26 : 28-29). Dieu dit : « Moi, même Moi, Je vous châtierai sept fois plus pour vos péchés ». Il met l’accent sur « Moi, même Moi ». C’est Dieu qui parle—le Dieu omnipotent qui a créé l’homme et l’univers ! Ce ne sont pas des paroles d’hommes faibles. Savons-nous vraiment ce que cela signifie ?

Il y a pire encore. « Je rendrai pusillanime le cœur de ceux d’entre vous qui survivront, dans les pays de leurs ennemis ; le bruit d’une feuille agitée les poursuivra ; ils fuiront comme on fuit devant l’épée, et ils tomberont sans qu’on les poursuive. Ils se renverseront les uns sur les autres comme devant l’épée, sans qu’on les poursuive. Vous ne subsisterez point en présence de vos ennemis ; vous périrez parmi les nations, et le pays de vos ennemis vous dévorera » (versets 36 à 38). C’est une prophétie horrible. Nos ennemis nous dévoreront !

Lisez les versets 1 à 13 et voyez les merveilleuses récompenses et bénédictions qui viendront si nous nous tournons vers Dieu. Nous n’avons jamais connu une telle paix et une telle prospérité. « Je mettrai la paix dans le pays, et personne ne troublera votre sommeil ; je ferai disparaître du pays les bêtes féroces, et l’épée ne passera point par votre pays » (verset 6). Dieu a promis la paix aux nations d’Israël. Personne ne leur ferait peur—personne ! L’épée n’entrerait jamais sur leurs terres.

C’est la façon dont nous devrions vivre aujourd’hui. Tout ce que nous avons à faire, c’est obéir à Dieu. « Je marcherai au milieu de vous, je serai votre Dieu, et vous serez mon peuple » (verset 12). Si seulement nous laissions Dieu régner sur nous. Quels glorieux exemples pourrions-nous être pour ce monde malade !

Mais voici de bonnes nouvelles. Dieu va tout de même instaurer ce paradis. Nous ne devrions jamais avoir à vivre ce qui se passe dans le pays de Juda aujourd’hui. C’est tout à fait non nécessaire.

Israël sera en sécurité très bientôt, lors du retour du Christ. Mais notre repentir doit précéder cet événement. Nous aurons ensuite une prospérité et une sécurité, sans précédent. La seule raison pour laquelle nous n’avons pas cela maintenant, c’est notre refus de nous repentir. Plus tôt nous apprendrons cette leçon, plus vite nous serons en sécurité.

Nos nations ne se repentiront pas tant qu’elles ne seront pas en captivité. Cependant, Dieu promet la sécurité à toute personne qui se repent vraiment (Apocalypse 3 : 10, 19).

Voter pour un certain individu ne nous donnera jamais la sécurité. Nous repentir de nos péchés nous donnera la sécurité pour toujours. 

La suite sur La « plaie » mortelle d’Israël (quatrième partie)

Jip Fr Bo