Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Ark

Les toutes premieres racines de l’Allemagne (première partie)

L’Allemagne et le Saint Empire romain : Chapitre deux

La suite provenant de Linge Sale dans l’Armee Allemande

Le Reich Allemand, la plus ancienne institution politique en Europe, qui dirigea le continent en tant que le Saint empire romain durant un millier d’années, et qui pris presque le contrôle du monde entier durant deux guerres au cours du 20ème siècle—un peuple ayant joué un rôle aussi grand dans les affaires humaines pourrait-il être ignoré dans la Bible? C’est ce que certains érudits voudraient vous faire croire.

La Bible ne mentionne pas le mot «Allemagne», et ce pour une bonne raison: Les Allemands n’acquirent ce nom qu’au temps où les Romains les nommèrent collectivement, Germani, il y a presque 2000 ans de cela. En fait, les Germains se réfèrent à eux-mêmes comme Deutsch, et non pas Germains. Ils appellent leur patrie bien-aimée Deutschland. Si nous voulons trouver le peuple allemand mentionné dans la Bible, il doit l’être sous un nom différent que celui par lequel les Romains le désignèrent.

Dans ce chapitre, nous prouverons, par la Bible et par d’autres sources historiques, que l’Allemagne moderne descend des anciens Assyriens. Evidemment, la Bible est la plus grande source historique de toutes. En fait, elle est la seule source historique complète que nous ayons concernant la civilisation de l’homme. Et, une fois que vous prouverez qui sont les anciens Assyriens aujourd’hui, cela ouvrira soudainement vos yeux à des douzaines et des douzaines de prophéties bibliques concernant ces peuples dans le temps de la fin.

Un tiers de la Bible est composé de prophéties dont la plupart sont pour notre temps. Et vous pouvez être sûr que l’Assyrie est mentionnée dans de nombreuses prophéties de la Bible.

Mais une grande partie de la Bible est aussi historique. L’histoire de la Bible nous en dit beaucoup sur le commencement et le développement de la nation d’Assyrie. Ensemble, l’histoire et la prophétie de la Bible exposent l’histoire complète du peuple germanique du début jusqu’à la fin.

L’empire Assyrien commence

Ceux qui se moquent de l’évidence du déplacement du peuple allemand depuis les régions supérieures de la Vallée de la Mésopotamie vers l’Europe centrale, devraient considérer ce fait indéniable: toute lhumanite, à un moment ou à un autre, est descendue de ce véritable berceau de la civilisation—la Vallée de la Mésopotamie! C’est là où la civilisation débuta après que les eaux du déluge se retirèrent au temps de Noé. «Et l’arche s’arrêta sur les montagnes d’Ararat» (Gènese 8:4). Ararat est juste au nord de la vallée mésopotamienne (la partie orientale de la Turquie moderne).

Au fur et à mesure que la famille de Noé se multipliait extrêmement, beaucoup d’individus migrèrent depuis les montagnes d’Ararat vers une plaine dans le pays de Schinear, c’est-à-dire la Mésopotamie (l’Irak moderne). Genèse 10 ne donne qu’un bref aperçu de cet événement, principalement en enregistrant la lignée des fils de Noé, Sem, Cham et Japhet. Cependant Dieu attira une attention spéciale sur Nimrod, petit-fils de Cham, le père des peuples de race noire. Nimrod signifie «il se rebella»—sous entendu, contre Dieu. Nimrod établit le royaume de Babylone. Babylone signifie confusion, c’est ce qui arriva quand Dieu confondit leurs langages, lors de l’événement à la tour de Babel. Lire ces premiers récits de la civilisation révèle clairement que Dieu appelle les choses pour ce quelles sont!

A côté de Nimrod, Genèse 10 attire aussi une attention particulière sur Assur. «De ce pays-là sortit Assur; il bâtit Ninive, Rehoboth-Hir, Calach.» (verset 11). Comme la marge le suggère, une meilleur traduction de ce verset révélerait qu’Assur et Nimrod sortirent du pays de Schinear pour construire Ninive et d’autres villes. Il y a une forte évidence qui indique qu’Assur travailla avec Nimrod, probablement dans le domaine militaire, et aida à bâtir Babel et Ninive, ainsi que d’autres cités.

Prenez note à présent du verset 22: «Les fils de Sem furent: Elam, Assur, Arpaschad, Lud et Aram.» Assur était un fils de Sem, le père des lignées de race blanche—ceux qui ont la peau claire et les cheveux blonds. Remarquez qu’Arpaschad est cité dans ce verset comme étant le troisième fils de Sem. Lisez maintenant Genèse 11:10 «Voici la postérité de Sem. Sem âgé de cent ans engendra Arpaschad, deux ans après le déluge.» Aucun des deux premiers fils de Sem, Elam et Assur, ne sont mentionnés! Parce qu’ils furent rejetés en tant qu’héritiers de la descendance de Sem. S’ils travaillèrent aux côtés de Nimrod, vous pouvez voir pourquoi Sem (et Dieu) les rejetèrent! Assur se sépara de son père et devint l’ancêtre du peuple Assyrien.

Plus de 300 ans plus tard, Abraham, par l’intermédiaire duquel Dieu érigea Sa nation choisie, Israël, appartenait à la lignée d’Arpaschad, le troisième fils de Sem.

Il est significatif qu’Assur, le père des Assyriens et Arpaschad de qui Abraham descendait, étaient tous deux issus de Sem! Cela signifie que, bien qu’il peut y avoir certaines différences physiques perceptibles entre les Assyriens et les Israélites, ces deux peuples descendent de la lignée raciale à teint clair de Sem. Nous y reviendrons plus tard.

Mais avant cela, considérons ce tout premier commencement du peuple assyrien. Nous en avons déjà découvert beaucoup, avec seulement quelques versets bibliques. Notez ce que l’historien Flavius Josephe enregistra concernant Assur: «Sem, le troisième fils de Noé, eut cinq fils… Assur vécut dans la ville de Ninive; et appela ses sujets Assyriens, qui devinrent la nation la plus fortunee, par dela les autres (Antiquities. I. vi, 4). L’Assyrie devint rapidement la nation la plus prospère et la plus puissante de l’époque.

Abraham bat les Assyriens

Au moment où Abraham devenait adulte, l’Assyrie était déjà un puissant empire mondial. Dieu amena Abraham, accompagné de son neveu Lot, dans le pays de Canaan et les couvrit d’une multitude de richesses et de prospérité. C’était seulement une question de temps avant qu’ils ne soient confrontés aux puissants Assyriens.

Apprenons cette histoire dans Genèse 14:1-2: «Et il arriva dans le temps d’Amraphel, roi de Schinear, d’Arjoc, roi d’Ellasar, de Kederlaomer, roi d’Elam, et de Tideal, roi de Gojim [roi des nations—version King James],il arriva qu’ils firent la guerre…» Ces quatre rois du verset 1 étaient alliés en un gigantesque empire assyrien, comme le fait remarquer Josephe: «A cette époque, quand les Assyriens eurent la domination sur l’Asie, le peuple de Sodome était dans une condition florissante… les Assyriens leur firent la guerre; et divisant leur armée en quatre parties, combattirent contre eux. En ce temps chaque partie de l’armée avait son propre commandant… Amraphel, Arjoc, Kederlaomer et Tideal. Ces rois dévastèrent toute la région de la Syrie et vainquirent la progéniture des géants» (Antiquities, i, ix, 1). Josephe confirme que les quatre rois mentionnés dans Genèse 14 étaient en fait Assyriens.

Concernant Genèse 14:1, le commentaire Lange déclare: «Selon Ktesias et d’autres, les Assyriens furent les premiers à établir une domination mondiale» (volume 1, page 403).

Le dernier roi nommé dans Genèse 14:1 est Tideal, [le roi des nations—version King James]. Il gouvernait cette région d’Asie Mineure. Le mot Tideal vient d’un mot hébreu qui signifie «craindre, faire peur, redoutable et terrible.» Pendant des siècles l’Assyrie causa une grande frayeur à de nombreuses nations!

Ces quatre généraux assyriens vinrent faire la guerre aux rois de Canaan (verset 4). Les Assyriens mirent le peuple de Canaan en déroute, incluant les cités de Sodome et de Gomorrhe. Et parmi les captifs, ils prirent aussi le riche neveu d’Abraham, Lot (versets 11-12). «Dès qu’Abraham eut appris que son frère avait été fait prisonnier, il arma trois cent dix-huit de ses plus braves serviteurs, nés dans sa maison, et il poursuivit les rois jusqu’à Dan. Il divisa sa troupe, pour les attaquer de nuit, lui et ses serviteurs; il les battit, et les poursuivit jusqu’à Choba, qui est à la gauche de Damas» (versets 14-15). Josèphe enregistre qu’Abram et ses hommes «marchaient à la hâte, et la cinquième nuit ils tombèrent sur les Assyriens près de Dan… il en tua quelques-uns qui étaient dans leur lit, avant qu’ils aient pu suspecter un danger; et les autres, qui n’étaient pas encore allés se coucher, mais qui étaient tellement ivres qu’ils ne purent ni combattre ni s’enfuirent» (Antiquities, i, x, 1).

Genèse 14:17 dit qu’Abraham tua aussi les quatre hauts dirigeants de l’empire assyrien, mentionnés au verset 1. Ce fut une déroute complète. La puissance de l’Assyrie fut écrasée en une nuit! Le cours de l’histoire fut changé. Abraham et ses descendants purent continuer à vivre paisiblement dans le pays de Canaan, libérés de l’agression assyrienne. Et l’Egypte, sans la menace assyrienne put se développer comme l’une des nations dominantes du monde antique. Dieu voulait que l’Egypte domine le Moyen-Orient, et non l’Assyrie. L’Egypte, bien qu’elle ne puisse le savoir à cette époque-là, était préparée pour l’arrivée de Joseph et des enfants d’Israël.

Sur la période des 1200 années suivantes, la Bible parle peu de l’Assyrie. Cependant elle ne disparut pas. Sa résurgence environ 700 ans avant Jésus-Christ, à nouveau en tant que puissance mondiale, se trouva être une nouvelle fois une épine dans le flan des Israélites. 

La suite sur Les toutes premieres racines de l’Allemagne (deuxième partie)

Ger Fr Bo