Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Charlemagne

Herman Pijpers/Flickr (des modifications ont été apportées à l'original)

Qui sera le prochain Charlemagne ?

Un dirigeant allemand fort est imminent (chapitre deux)

La suite provenant de Un dirigeant allemand fort est imminent

Selon la prophétie biblique, le Saint Empire romain compte sept têtes. Cet empire s’est levé six fois en Europe. Chaque fois, le continent a baigné dans le sang. La première tête a commencé en 554 après J.-C. et fut dirigée par Justinien. La sixième tête s’est terminée à la conclusion de la Deuxième Guerre mondiale en 1945. Elle était dirigée par le dément Adolf Hitler, un des tyrans les plus sanglants de l’histoire de l’homme.

La septième tête est maintenant sur la scène. Son passé indique fortement ce qu’elle fera dans l’avenir. Aujourd’hui, son histoire à elle seule devrait faire trembler les gens de peur !

Selon votre Bible, la septième tête sera la plus sanglante de toutes—et de loin ! Le monde est sur le point d’être matraqué dans cette réalité.

En 1983, le pape Jean Paul II était à Vienne—300 ans après que la ville ait été attaquée par les « barbares turcs » et le roi polonais a rallié les rois européens et a évincé les barbares. Jean Paul disait, à cette époque en 1983, que l’Europe avait besoin de retourner à ses racines chrétiennes. Il faisait référence aux « valeurs chrétiennes » du cruel Saint Empire romain. Le pape actuel ralliera l’Europe pour en faire une réalité.

Les dirigeants du Vatican connaissent leur histoire—contrairement à la majorité du monde. C’est pourquoi plusieurs millions de personnes sont si facilement séduites.

Le prochain Charlemagne sera bien plus sophistiqué que Hitler—bien plus cultivé. Mais il va combattre le Christ à Son Second avènement !

Bientôt le monde saura qui sera le Charlemagne moderne. Vous pouvez être certains qu’il aura le sceau d’approbation de l’Allemagne. Ses actions vont choquer le monde bien plus que celles du Charlemagne original. Il entraînera le monde dans la plus vaste « marée de sang » que l’humanité n’ait jamais vue ou n’ait jamais pu rêver !

La Bible prophétise au sujet de ce leader fort en Europe. Nous avons observé et attendu l’émergence de cet individu.

À cause de l’urgence de notre époque, j’ai fortement ressenti que cet homme fort entrera en scène très bientôt.

Qui est Karl-Theodor zu Guttenberg ?

Un homme impressionnant est apparu en première ligne de la politique allemande quand il fut nommé ministre de l’Économie en février 2009. Puis plus tard cette année-là, sa stature politique monta en flèche en une nuit quand Angela Merkel lui a donné le portefeuille supérieur de ministre de la Défense dans son cabinet de coalition.

Son nom est baron Karl-Theodor zu Guttenberg.

Le ministère de la Défense était le portefeuille préféré de Guttenberg. « Suite au succès du bloc politique conservateur conduit par Merkel à l’élection du mois dernier, le baron Guttenberg n’a fait aucun secret de son désir de changer du ministère de l’Économie au portefeuille de la Défense » (Deutsche Presse-Agentur, 23 octobre, 2009).

Guttenberg a rapidement dépassé Angela Merkel en tant que politicien le plus populaire en Allemagne.

Guttenberg était un jeune leader brillant de la jeune génération dans la politique bavaroise durant le long règne d’Edmond Stoiber en tant que premier ministre de Bavière. Les deux ont un respect mutuel pour les accomplissements politiques de chacun. Guttenberg a endossé fermement les efforts de Stoiber pour réduire la bureaucratie de l’Union européenne, faisant économiser plusieurs milliards d’euros.

Cet aristocrate Guttenberg est particulièrement intéressant à cause de sa famille et ses liens politiques. Son développement précoce dans la vie politique a été guidé par Stoiber. Il fut nommé Secrétaire général de l’Union chrétienne-sociale bavaroise, le parti politique de Stoiber, quand Stoiber était considéré un candidat de premier choix pour la chancellerie allemande avant d’être tout juste battu par Angela Merkel dans une élection nationale. Le mentor politique de Stoiber était le premier ministre bavarois à qui il a succédé, Franz Joseph Strauss, qui était connu à son époque comme « l’homme fort d’Europe ».

Guttenberg est aussi lié, à travers une partie de sa lignée familiale, à la maison des Habsbourg. Strauss et Otto von Habsbourg ont partagé un rêve commun d’une Europe catholique unie. Les deux ont personnellement partagé des détails de cette vision avec Herbert W. Armstrong durant les visites qu’ils ont faites au campus du Collège Ambassador à Pasadena, en Californie. Pour Otto von Habsbourg, le rêve était une résurrection du Saint Empire romain. Pour Herbert Armstrong, ce rêve deviendrait la réalité de la septième résurrection du Saint Empire romain prophétisée dans la Bible.

Herbert Armstrong avait prévu, et prophétisé, que l’Union européenne accomplirait cette prophétie sous la domination catholique romaine allemande.

Gardez à l’esprit les liens franco-bavarois catholiques romains impeccables de Guttenberg et ajoutez-les au fil des pensées politiques qui ont influencées les politiques bavaroises durant des décennies sous Strauss et Stoiber—le rêve d’une Europe catholique unie sous la gouvernance allemande. Puis ajoutez-y quelque chose que ni Strauss ni Stoiber n’ont jamais possédé—un titre familial frappant qui cimente tous ces liens—et nous avons un homme à surveiller dans la coalition chancelante du gouvernement de la chancelière Merkel.

Quel est ce titre familial ?

‘ Baron du Saint Empire romain ’

Le titre officiel actuel du baron Karl-Theodor zu Guttenberg fut accordé à ses ancêtres durant le 18ème siècle. Son titre exact est Reichsfreiherr, dont la traduction est « baron du Saint Empire romain ».

Un titre fascinant quand vous considérez ce qui se passe en Europe !

Notez ce que Ulrich Rippert a écrit sur Guttenberg dans le site web de World Socialist, le 7 novembre 2009 : « La nomination du nouveau ministre de la Défense, Karl-Theodor zu Guttenberg (Union chrétienne-sociale, CSU) a déclenché une tempête d’enthousiasme dans le corps des officiers allemands, selon Spiegel Online

« Guttenberg a été accueilli comme l’un des leurs par l’armée rassemblée. Son noble titre et sa tradition familiale aristocratique vieille de 800 ans ont joué un rôle significatif dans leur réponse.

« Il est difficile de trouver un autre pays dans le monde où l’influence de la classe aristocratique dans l’armée—aussi bien que dans d’autres domaines de la société—soit restée aussi forte qu’en Allemagne …

« L’élite aristocratique a joué un rôle dévastateur dans l’histoire de l’Allemagne. Elle dominait aussi bien le corps des officiers de la Reichswehr (l’Armée Impériale) et le Wehrmacht. Dans la république de Weimar, la Reichswehr formait un État dans l’État, ayant rejeté les fondations démocratiques de la constitution et étant impliquée dans de nombreuses tentatives de coups d’État. Dans la Wehrmacht de Hitler, c’était les généraux aristocratiques qui avaient organisé la guerre d’extermination et de conquête.

« Les maréchaux de la période nazie étaient presque tous de noble naissance. …

« Karl-Theodor—nous nous dispenserons de ses huit autres prénoms—baron von und zu Guttenberg fait partie de cette classe sociale aristocratique et maintient ses habitudes élitistes. Il vit au Burg (château) Guttenberg près de Kulmbach dans Franken, qui a été le siège central familial depuis 1482. Depuis février 2000, il est marié à Stéphanie comtesse von Bismarck-Schonhausen, qui est une descendante directe d’Otto von Bismarck, le chancelier de fer. …

« Avant de prendre son poste ministériel, Guttenberg a dirigé pendant plusieurs années le Comité spécial sur la politique étrangère du Comité exécutif de la CSU …

« Guttenberg n’a laissé aucun doute sur le fait qu’il était nécessaire de contrecarrer les sentiments anti-guerre répandus dans la population en général …

« Guttenberg a souligné, ‘Il n’y a aucune alternative à l’engagement allemand en Afghanistan.’ Il justifia l’établissement d’un département spécial pour l’Afghanistan dans la chancellerie avec ces paroles conclusives, ‘Cette mesure pourrait contribuer crucialement à optimiser le déploiement général de l’Allemagne en Afghanistan et à élever l’acceptation de notre engagement militaire au sein de la population.’…

« Sous ces conditions, le ministre de la Défense zu Guttenberg est passé à l’offensive. Seulement quelques jours après être entré en poste, il a souligné que c’est effectivement une guerre qui est menée en Afghanistan. Dans ces conditions, a-t-il dit, il serait mal d’utiliser des ‘euphémismes’ en ce qui concerne la mission de la Bundeswehr. Dans une discussion avec le Bild Zeitung, il a expliqué que c’est une mission de combat. Bien que la loi internationale soit claire que la guerre ne peut prendre place qu’entre États, il ne croyait pas qu'un soldat pouvait se rapporter à ces ‘sensibilités juridiques, académiques ou sémantiques nécessaires’ ».

Le baron Guttenberg appelle la guerre et le terrorisme ce qu’ils sont vraiment—et non pas des « euphémismes vagues et trompeurs ». Cela rend l’armée allemande extatique. En même temps, il fait basculer la population allemande dans un état d’esprit militaire. Cela devait être extrêmement dérangeant pour ces gens qui comprennent l’histoire allemande. Le résultat final sera horrifiant !

Cela signale aussi un tournant dangereux dans la politique étrangère de l’Allemagne ! Et le monde entier subira grandement l’impact de cette nouvelle direction.

Surveillez le baron Guttenberg !

Une grande prophétie devient l’histoire

« Ce sont aussi sept rois : cinq sont tombés, un existe, l'autre n'est pas encore venu, et quand il sera venu, il doit rester peu de temps » (Apocalypse 17 : 10).

Apocalypse 17 : 10 est une des plus grandes prophéties de la Bible. Le cœur de cette prophétie pour ces derniers jours est contenu dans ce seul verset. Dans cette seule période où « un existe », est encapsulée l’accomplissement de plusieurs autres prophéties importantes : Mathieu 17 : 10-11, qui parle de l’Élie du temps de la fin rétablissant toutes choses ; Malachie 3 : 1, qui discute d’un messager du temps de la fin préparant le monde pour le retour du Christ ; et Mathieu 24 : 14, qui décrit l’évangile étant prêché autour du monde. Ces prophéties étaient au cœur de l’œuvre de l’ère de Philadelphie sous Herbert W. Armstrong. Il a prophétisé durant la période où « un existe »—quand Hitler régnait sur la sixième tête du Saint Empire romain. (Ceci est expliqué en profondeur dans notre brochure gratuite Daniel dévoile l’Apocalypse.)

Après l’ère de « un existe », il reste seulement un court laps de temps avant « l’autre [qui] n’est pas encore venu ». Cette déclaration est le genre d’emphase la plus vive pour la septième tête. Nous sommes maintenant témoins de la septième tête. Elle va continuer pour un peu de temps—et ensuite nous pourrons oublier la Bête ! Les guerres, le terrorisme, les catastrophes climatiques—tout cela sera fini pour toujours ! Quand « l’autre » viendra et terminera son œuvre, le Christ va revenir et régner pour toujours ! Voilà ce qui doit nous enthousiasmer plus que tout, et non quelques prophéties émoustillantes au sujet de la bête.

Nous devons nous souvenir de ne pas blâmer le Saint Empire romain pour infliger le mal sur les nations d’Israël. (Si vous ne savez pas quelles sont les nations d’Israël, demandez notre livre Les Anglo-Saxons selon la prophétie.)  « Car Dieu a mis dans leurs cœurs d'exécuter son dessein et d'exécuter un même dessein, et de donner leur royauté à la bête, jusqu'à ce que les paroles de Dieu soient accomplies » (Apocalypse 17 : 17). Dieu a mis dans le cœur de cet empire d’accomplir Son dessein. Nous sommes punis à cause de « toutes nos abominations ».

Dieu appelle les soi-disant chrétiens de ce monde à se repentir. C’est la seule solution à nos problèmes.

La sixième tête est passée à l’histoire. Maintenant la septième tête est arrivée. Ces deux prophéties électrisantes sont devenues l’histoire ! Cette dernière tête est destinée à être la plus infâme de toutes. Il est prophétisé qu’elle amènera une destruction incomparable sur ce monde.

Cette dernière tête du Saint Empire romain va combattre Jésus-Christ à Son Second avènement !  Le monde verra alors combien profane est ce Saint Empire romain.

Comment ne pas être émus et intensément ébranlés par cette prophétie pouvant secouer l’univers ?

Quelle époque formidable pour être en vie ! Non pas parce que nous comprenons le Saint Empire romain, mais parce que nous comprenons le Dieu omnipotent qui nous a révélé cette prophétie.

La meilleure nouvelle de toutes

La Pure Vérité de septembre 1979 disait ceci au sujet de Franz Josef Strauss : « En avril 1970, dans un de ses nombreux voyages aux États-Unis, Strauss a visité le campus du Collège Ambassador à Pasadena, Californie. Durant sa visite de deux jours, il s’est adressé au corps étudiant (il parle couramment l’anglais et le français) et a été interviewé pour l’émission télévisée Le Monde à Venir. Il fut l’invité d’honneur pour un souper chez l’éditeur en chef de La Pure Vérité Herbert W. Armstrong dans la maison de M. Armstrong. (M. Armstrong a dit plus tard de la visite du Dr. Strauss : "‘À la fin de la première journée, il a commenté qu’il avait simplement passée la plus heureuse journée de sa vie. La paix et le bonheur ici sont contagieux. Le Dr. Strauss s’en est abreuvé. Herr Strauss a dit,  ‘Nous avons besoin d’un Collège Ambassador en Allemagne'.’’) »

Bientôt les collèges de Dieu rempliront cette Terre.

Quelle déclaration étonnante venant d’un leader aussi puissant que Franz Josef Strauss—qu’il ait simplement passé la plus heureuse journée de sa vie !

Cette vérité inspirante est qu’il venait juste d’avoir une vision du merveilleux Monde à Venir. M. Armstrong et ses adeptes ont travaillé extrêmement fort pour obéir à chaque parole de la Bible. Le Collège Ambassador était comme un merveilleux jardin d’Éden sur la Terre. Il a gagné le prix du plus magnifique campus en Amérique trois années différentes. Bientôt la Terre entière va lui ressembler ! Et les gens vont être heureux comme jamais auparavant. Cette époque est presque arrivée !

Si Adam, Ève et le monde entier avaient obéi à Dieu, la Terre ressemblerait à ce qu’était le Collège Ambassador et serait remplie de bonheur aujourd’hui.

La voie du bonheur a été rejetée par l’humanité tout au long de l’histoire. Ils doivent souffrir jusqu’à ce qu’ils désirent obéir à Dieu—et être heureux de la même manière que Dieu est heureux.

Winston Churchill a dit que les hommes tombent occasionnellement sur la vérité, mais ils se relèvent rapidement et repartent en hâte.

Combien de souffrances faudra-t-il pour réveiller les hommes ? Faudra-t-il les pires souffrances jamais vues avant qu’ils ne se tournent vers Dieu ?

« Trois ans plus tard, le 8 mai 1973, le Dr. Strauss a à nouveau mis l’emphase devant la caméra de télévision du Monde à Venir (cette fois en Allemagne) sur le même thème : ‘Nous devons accomplir, nous devons amener et nous devons réaliser l’unité de l’Europe de l’Ouest avant que la vision soviétique de l’Europe de demain ne devienne réalité’ » (ibid.).

M. Strauss avait une vision du Saint Empire romain. Il l’a passée à son protégé, Edmund Stoiber. Et maintenant Stoiber a servi de mentor au baron Guttenberg pour nourrir cette même vision.

Cette vision a vécu 1 500 ans. Mais elle a toujours fini en catastrophe, même quand elle commençait avec de bonnes intentions.

Les mauvaises personnes ont pris la puissante Union européenne en otage. Cet empire est sur le point de confronter Jésus-Christ Lui-même. Jetez un bon coup d’œil à ce Saint Empire romain ; ce sera la dernière fois que vous le verrez—pour toujours !

C’est la meilleure nouvelle que ce monde n’ait jamais entendue. Et vous pouvez le prouver à partir de votre propre Bible. 

La suite sur...

La suite sur Le génie de Karl-Theodor zu Guttenberg

Lead Ad Fr