Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Alexandru zdrobau wr7skz8b4tu unsplash

Alexandru Zdrobău/Unsplash

Le mystère de l’Église (huitième parties)

Le Mystère Des Siècles – Chapitre 6

La suite provenant de Le mystère de l’Église (septième partie)

Le plan de Dieu : une étape à la fois

Dieu ne pouvait Se hâter. Cela requérait un plan magistral, qui devait avancer, une étape à la fois. Cela requérait de la patience et une détermination sans faille de la part du Créateur divin !

Peu de gens comprennent cela !

Dieu mit dans mon esprit et dans mon cœur, quand je n’étais qu’un enfant de 5 ans, le désir — littéralement la soif — de compréhension ! Salomon désirait la sagesse, et Dieu lui en donna plus qu’à quiconque.

Qu’est-ce qui est alors préalablement nécessaire, pour recevoir la compréhension ? « Tous ceux qui l’observent ont une raison saine » [ « Tous ceux qui observent ses commandements ont une bonne compréhension » (King James)] (Psaumes 111 : 10). Le commandement-test est le quatrième — garder le Sabbat de Dieu. Ma conversion résulta d’un combat pour résister à ce commandement ! Mais quand le Dieu miséricordieux m’eut conquis — m’eut porté à m’abandonner à Lui sur ce point — Il me révéla aussi la nécessité d’observer Ses fêtes et sabbats annuels. Ceux-ci dépeignent les sept étapes spirituelles majeures dans le grand plan magistral. (Cette vérité est expliquée dans notre brochure gratuite « Jours fériés païens ou jours divins consacrés — lesquels choisir ? » ) À travers cela, et par d’autres connaissances révélées de la Sainte Bible, Dieu me donna la compréhension du déroulement de Son grand dessein ! Et aussi la nécessaire part de Son Église dans l’accomplissement de ce glorieux dessein !

Après la rébellion d’Adam, avec Satan encore sur le trône de la terre, Dieu seul pouvait savoir que la procédure devait être menée graduellement, prudemment, une étape à la fois.

Des hommes justes comme Abel, Enoch et Noé furent, sans doute, utilisés pour jouer un rôle dans la création ultime du royaume de Dieu. Mais l’Éternel a posé les fondations réelles de cette ultime famille divine par le patriarche Abraham. Isaac, Jacob et Joseph étaient une partie de cette pré-fondation.

Puis, par Moïse, Dieu éleva la nation d’Israël — la première congrégation ou Église de Dieu. Le gouvernement de Dieu fut donné à cette Église de l’ancienne alliance, mais pas Son Saint Esprit ! Les Israélites ne furent pas engendrés pour devenir de futurs êtres divins. Cependant, l’ancien Israël a accompli une partie nécessaire dans le programme suprême de Dieu.

Néanmoins, durant ces années, Dieu continua à appeler et préparer individuellement des prophètes pour qu’ils prennent part à fondation de Son église.

L’Église — la première moisson

Et que devait, alors, être l’Église  ? Comme cela est représenté par le troisième des Jours saints annuels (Fêtes annuelles) de Dieu, elle devait fournir la première moisson réelle d’humains mortels, transformés en êtres divins composés d’Esprit ! Encore une fois, l’Église est l’instrument préparé pour être utilisé avec le Christ, et sous Ses ordres, pour achever le merveilleux dessein de Dieu de sauver l’humanité, et de Se reproduire. l’Église est composée des enfants engendrés (non encore nés) de Dieu. elle sera la moisson des premiers-nés (Hébreux 12 : 23) (le Christ étant le Précurseur) lors de la venue du Christ avec puissance et gloire !

Au fil des années, d’Abraham au Christ, Dieu appela, hors du monde de Satan, des prophètes engendrés et préparés, comme co-fondement préliminaire de l’Église de Dieu ! Jésus, Lui-même, est le fondement principal.

Durant les 3 ans et 1/2 de Son ministère terrestre, Jésus choisit, appela et forma Ses douze apôtres originaux, pour commencer avec eux le second co-fondement.

Durant Son ministère terrestre humain, Jésus annonçait publiquement le futur royaume de Dieu. Il enseignait et formait Ses apôtres pendant Ses déplacements.

Mais Il n’appelait pas au salut le public auquel Il prêchait. Il lui parlait fréquemment en paraboles. Et pourquoi en paraboles ? Pour voiler, pour cacher le sens (Matthieu 13 : 10-16) qui n’était donné qu’aux apôtres choisis. Il y avait une raison importante pour laquelle le plan de Dieu — en une étape à la fois — ne comportait pas encore, pour le monde, d’appel au salut. Dieu appelait d’abord l’Église afin que ses membres se convertissent, et deviennent des rois et sacrificateurs (Apocalypse 5 : 10) sous Jésus quand Il viendra sauver le monde. Une grande partie de la vérité fut donc révélée à l’Église, qui était formée pour aider le Christ à sauver le monde. Mais le temps n’était pas encore venu de révéler ces vérités au monde. Pourtant, les Églises de ce monde, enseignent des doctrines tout à fait contraires.

L’achèvement du ministère terrestre de Jésus

Avant la fin de Son ministère terrestre, Jésus acheva les préparatifs pour fonder Son Église. Il avait fini l’œuvre qu’en tant qu’humain, Il était venu faire. Il donna alors Sa vie sur la croix. Il prit sur Lui la culpabilité humaine de nos péchés.

Comprenez bien, cependant, que le Christ ne prit pas sur Lui la part principale de Satan dans les péchés humains. Satan continuera à payer sa propre peine toute l’éternité !

Le fondement de l’Église de Dieu avait été posé. Le Christ Lui-même est le Chef et la pierre angulaire — le principal fondement. Ses apôtres, avec les prophètes, forment le reste du fondement.

Les apôtres étaient impatients de commencer — d’aller proclamer l’Évangile. Mais Dieu, sagement, usa de retenue, de patience, prenant une étape convenable, à la fois. Jésus demanda à Ses apôtres d’attendre ! « Mais vous, commanda-t-Il (Luc 24 : 49), restez dans la ville [de Jérusalem], JUSqu’à ce que vous soyez revêtus de la puissance d’en haut. » Dix jours plus tard arriva le Jour annuel de la Pentecôte, appelé à l’origine, Fête des Prémices (Nombres 28 : 26).

Ce jour-là le Saint-Esprit vint ! Ce jour-là l’Église fut fondée !

Ce jour-là a symbolisé les prémices du royaume de Dieu. Les Fêtes de Dieu décrivent la moisson spirituelle de Dieu. La
première partie de la récolte spirituelle du Tout-Puissant — composée des êtres humains qui vont naître de Dieu pour devenir des êtres spirituels — est l’Église ! C’est pour cela que même ceux qui naîtront dans le royaume de Dieu au retour du Christ, en commençant par les anciens prophètes, font partie de l’Église de Dieu. Même les prophètes de l’Ancien Testament font partie du fondement de l’Église (Éphésiens 2 : 19-21).

Tous — prophètes, apôtres, membres de l’Église dans lesquels réside le Saint-Esprit — seront ressuscités et/ou changés à l’immortalité à la venue du Christ avec gloire et puissance !

Donc l’Église entière constitue les tout premiers êtres humains qui finalement seront nés de nouveau dans le royaume de Dieu. Ils seront des êtres divins !

Comme ils sont séduits (Apocalypse 12 : 9) ceux qui pensent être déjà « nés de nouveau »  ! La brochure gratuite « Qu’entend-on au juste par ‘naître de nouveau’ ? » pourra être demandée par le lecteur.

À présent le salut n’est que pour quelques rares individus

Avant d’aller plus loin, comprenez pourquoi seulement un nombre infime a été appelé au salut, — pourquoi le monde entier a été coupé de Dieu, — pourquoi le monde n’a pas encore été jugé, – pourquoi il n’est ni « sauvé » ni « perdu »  !

À moins que, ou jusqu’à ce que , un fils d’Adam puisse se qualifier là où ce dernier a échoué, – puisse vaincre et conquérir Satan, – puisse payer la peine du péché humain et racheter le monde d’auprès de Satan, personne ne pourrait restaurer le gouvernement de Dieu — personne ne pourrait recevoir la vie divine éternelle !

Le plan magistral pour conduire à bien le dessein de Dieu — à savoir Se reproduire — nécessitait que la « Parole », ayant la vie inhérente, naisse dans la chair humaine comme fils d’Adam. Mais ce plan exigeait aussi qu’Il naisse comme Fils unique, engendré de Dieu !

Le Messie, et Lui seul, pourrait vaincre et conquérir Satan — afin de Se qualifier pour remplacer Satan sur le trône de la terre ! Ce n’est que par Lui que les fils d’Adam pourraient se réconcilier avec Dieu, recevoir Son Esprit, devenir Ses fils — devenir les êtres divins par lesquels Dieu Se serait finalement reproduit !

Quel plan magistral incroyable et superbe pour un dessein supreme ! Qu’il est grand, l’Éternel Dieu qui l’a conçu !

Donc ce merveilleux plan de Dieu exigeait que les fils d’Adam, d’une façon générale, ne soient Pas encore jugés ! Dieu les laissa livrés à eux-mêmes — sachant fort bien qu’ils allaient, de leur plein gré et obstinément, suivre automatiquement la voie de Satan qui consiste à « prendre  ».

Mais pendant ce temps, ils ne seraient pas en fin de compte jugés, mais ils « récolteraient ce qu’ils ont semé ». Ils mèneraient cette vie de péchés, mourraient, et Dieu les réssusciterait lors d’une résurrection pour le jugement, à la fin des sept mille ans du plan magistral. Le Christ ayant déjà expié pour leurs péchés, – Satan ayant été écarté, – le Christ et le royaume de Dieu ayant restauré le gouvernement de Dieu sur la terre, ils pourront alors être appelés à la repentance, à la réconciliation avec Dieu, et devenir, de leur plein gré, des êtres divins !

C’est pourquoi Dieu a laissé le monde entier se couper de Lui, tout comme l’ancêtre de ce monde, Adam, s’était coupé pour lui-même et pour sa famille humaine

La suite sur Le mystère de l’Église (neuvième parties)

Fr Moa