Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Igor peftiev 699255 unsplash

Got Peftiev/Unsplash

Le mystère des anges et des esprits méchants (sixième partie)

La suite provenant de Le mystère des anges et des esprits méchants (cinquième partie)

Lucifer, un être créé

Reportons-nous maintenant à un autre passage biblique, dans Ézéchiel 28, qui décrit cette création angélique et suprême de Dieu.

Dans le 26e chapitre de ce livre, il est question de l’antique cité commerciale de Tyr. Cette ville était la métropole commerciale de l’ancien monde, Babylone étant, pour sa part, la capitale politique. Tyr, dans l’ancien monde, était l’équivalent de New York, de Londres, de Tokyo ou de Paris. L’ancienne Tyr, port des plus grands affréteurs et des plus grands marchands du monde, se glorifiait de sa beauté, comme, par exemple, Paris de nos jours.

Le 27e chapitre continue sur le thème de Tyr, avec des passages parallèles dans le 18e chapitre de l’Apocalypse parlant d’un dirigeant politique et religieux à venir (versets 9-19).

Le chapitre 28 nous immerge davantage dans l’époque qui s’approche rapidement, décrite dans Ésaïe 14. Le 28e chapitre d’Ézéchiel nous parle du prince de Tyr, un dirigeant terrestre, dont l’ancien roi de Tyr était un type. Dieu dit au prophète Ézéchiel : « Fils de l’homme, dis au prince de Tyr [allusion au puissant leader religieux qui va bientôt surgir, à notre époque] : Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Ton cœur s’est élevé, et tu as dit : je suis Dieu, je suis assis sur le siège de Dieu, au sein des mers ! Toi, tu es homme et non Dieu, et tu prends ta volonté pour la volonté de Dieu. Voici, tu es plus sage que Daniel, rien de secret n’est caché pour toi ; par ta sagesse et par ton intelligence tu t’es acquis des richesses, tu as amassé de l’or et de l’argent dans tes trésors ; par ta grande sagesse et par ton commerce tu as accru tes richesses, et par tes richesses ton cœur s’est élevé. C’est pourquoi ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Parce que tu prends ta volonté pour la volonté de Dieu, voici, je ferai venir contre toi des étrangers, les plus violents d’entre les peuples … Ils te précipiteront dans la fosse, et tu mourras comme ceux qui tombent percés de coups, au milieu des mers » (Ézéchiel 28 : 2-8).
(À comparer avec 2 Thessaloniciens 2 : 3-4, où il est question de « l’homme du péché … qui s’élève au-dessus de tout ce qu’on appelle Dieu … jusqu’à s’asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu ».)

Quel être supérieur !

À ce stade — comme dans Ésaïe 14 — le type humain, inférieur, cède la place à un être supérieur, spirituel quant à lui, et très puissant. Au lieu du prince de Tyr — un être humain — il est désormais question du roi de Tyr, de Lucifer lui-même.

Le prophète Ézéchiel poursuit : 

« La parole de l’Éternel me fut adressée, en ces mots : Fils de l’homme, prononce une complainte sur le roi de Tyr ! Tu lui diras : Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Tu mettais le sceau à la perfection, tu étais plein de sagesse, parfait en beauté » (versets 11-12).

Veuillez relire ce passage. Dieu ne dirait jamais une telle chose d’un être humain. Cet être spirituel, superbe, représentait le summum de la sagesse, de la perfection et de la beauté. Il était l’apothéose de la créativité divine, le chef-d’œuvre suprême de la création de Dieu, en tant qu’être créé à part. Il était ce que la toute-puissance divine pouvait créer de mieux. Ce qui est tragique, c’est qu’il se rebella contre son Créateur.

« Tu étais en Éden, le jardin de Dieu » (verset 13). Il habitait cette terre. Son trône se trouvait ici-bas. « Tu étais couvert de toute espèce de pierres précieuses … tes tambourins et tes flûtes étaient à ton service, préparés pour le jour où tu fus créé » (verset 13).
C’était un être créé — pas un être humain né. C’était un être spirituel, et non pas un être de chair. Un grand génie et beaucoup de talents musicaux avaient été mis en lui. Aujourd’hui, perverti dans toutes ses pensées, ses actions et sa personnalité, il est le véritable auteur de la musique moderne pervertie ; du rythme moderne « rock » — fait de ces gémissements cacophoniques, de tous ces braillements, ces hurlements, ces vagissements ; de ces rythmes provoquants sur les plans physique et émotionnel ; de ces humeurs malheureuses ou décourageantes. Songez au talent extraordinaire, à l’habileté et à la potentialité d’un être créé avec de telles capacités. Toutes furent perverties ! Toutes furent corrompues — toutes dispersées, consacrées à la haine, à la destruction et au désespoir !

Cependant, prenez courage. L’impressionnante potentialité humaine — si nous prenons bien soin de résister aux ruses et aux abominations de Satan, de surmonter le découragement, et de persévérer dans la voie de Dieu — est infiniment supérieure à celle de Lucifer lorsqu’il venait d’être créé, et avant qu’il ne choisisse de se rebeller et de commettre l’iniquité !

Continuons avec la révélation toute spéciale de cette dimension manquante cruciale, en matière de connaissance : « Tu étais un chérubin protecteur, aux ailes déployées ; je t’avais placé …  » déclare Dieu au sujet de ce Lucifer. Cela nous ramène au 25e chapitre de l’Exode, où Dieu révèle à Moïse le modèle de l’arche de l’alliance. La description commence au verset 10, et les versets 18 à 20 montrent, dans le modèle physique, les deux chérubins qui se trouvaient de chaque côté du trône de Dieu, au ciel — le trône du Gouvernement divin universel. Les ailes des deux chérubins couvraient le trône de Dieu.

Formé au Siège central de l’univers

Lucifer se trouvait donc au trône même de Dieu. Il y fut formé et y acquit de l’expérience dans l’administration du Gouvernement divin. Du fait de sa grande expérience et de sa formation spéciale, Dieu le fit roi des anges qui habitaient sur la terre.

Poursuivons notre récit : « Tu étais sur la sainte montagne de Dieu ; tu marchais au milieu des pierres étincelantes ». Il ne saurait s’agir d’un être humain. « Tu as été intègre dans tes voies, depuis le jour où tu fus créé jusqu’à celui où l’iniquité [le rejet de la loi] a été trouvée chez toi » (Ézéchiel 28 : 15). Il avait la connaissance, la compréhension et la sagesse complètes. Néanmoins, il avait aussi reçu les pleins pouvoirs pour raisonner, pour penser, pour prendre des décisions et pour choisir de lui-même. Et, malgré toute cette connaissance anticipée des résultats et conséquences, cet être superbe, apothéose de ce que Dieu pouvait créer instantanément, se rebella contre son Créateur, contre la voie qui produit le bien sous toutes ses formes ! Il choisit le rejet de la loi. Il avait été formé pour administrer la loi et l’ordre parfaits. Tant que Lucifer suivit cette voie parfaite, il y eut sur la terre un bonheur et une joie indicibles. Il y eut la paix, une harmonie merveilleuse, l’amour parfait et la coopération. Le Gouvernement divin produisait un bonheur magnifique, qui dura aussi longtemps que Lucifer l’administra fidèlement. 

La suite sur Le mystère des anges et des esprits méchants (septième partie)

Fr Moa